Covid-19 : le défi de la vaccination

La France, dernier pays d'Europe à ne pas réintégrer ses soignants non-vaccinés

CQ
Publié le 30 novembre 2022 à 11h53
JT Perso

Source : TF1 Info

La Grèce a décidé de faire revenir à compter du 1er janvier les soignants non-vaccinés contre le Covid.
Désormais, la France est le dernier pays européen à les maintenir suspendus, restant soumise aux avis scientifiques.

Après le revirement de l’Italie sur le sujet, ils étaient très minoritaires en Europe à maintenir leur décision de ne pas faire travailler leur personnel de santé non-vacciné contre le Covid. Mardi 29 novembre, la Grèce est également revenue sur sa mesure de suspension, suite à l’avis du Conseil d’État, l’ayant jugée contraire au principe de proportionnalité. 

Athènes va donc réintégrer dès le 1er janvier ses quelque 2100 soignants suspendus car non-vaccinés, la moitié étant du personnel administratif, malgré le profond désaccord du ministre de la Santé, Thanos Pleuris. À compter de 2023, et sous réserve d’un changement de position d'ici là, la France sera donc le dernier pays européen à conserver cette suspension. En effet, le gouvernement y est majoritairement opposé, mais se refuse à décider et renvoie ce choix aux avis scientifiques de la Haute autorité de santé et du comité consultatif national d’éthique, rendus en début d’année prochaine. 

Le 20 novembre sur le plateau de LCI, le ministre de la Santé avait montré des réserves à une éventuelle réintégration du personnel de santé en France. "Il y a un niveau de sécurité sanitaire. On meurt tous les jours du Covid en France. Peut-on accepter que des non-vaccinés soient à côté de personnes fragiles ? Il y a aussi un problème d’éthique, car il y a des soignants qui ont accepté la vaccination", avait estimé François Braun. Sur la même ligne que son ministre, Emmanuel Macron avait considéré, quelques jours plus tard, que le retour à l'hôpital du personnel de santé non vacciné devait être une décision "scientifiquement établie", "pas un choix politique".

Lire aussi

Les derniers avis médicaux sur cette question sensible remontent à cet été. En juillet, l’Académie de médecine s’était dite défavorable à un retour au travail de ces soignants, dont le nombre n’est pas rendu public. Avis qu’elle a de nouveau exprimé ce mercredi 30 novembre. On sait cependant, à partir des données de l’Ordre national des infirmiers transmises à TF1info, que "parmi les 637.000 infirmiers, 1022 ne sont pas vaccinés et suspendus" pour cause de non-vaccination contre le Covid.


CQ

Tout
TF1 Info