Le personnel hospitalier deux fois plus malade que le reste de la population ces 2 derniers mois

La rédaction de LCI
Publié le 10 décembre 2018 à 17h51
Le personnel hospitalier deux fois plus malade que le reste de la population ces 2 derniers mois

Source : Illustration / AFP

RISQUE - Selon le dernier baromètre "Carnet de santé" Odoxa-MNH, pour Le Figaro, Franceinfo et le Quotidien du Médecin, près de 38 % du personnel hospitalier a été malade au cours des deux derniers mois, soit 6 points de plus que l'an dernier à la même période.

"Les cordonniers sont de plus en plus mal chaussés", annonce le dernier baromètre "Carnet de santé" Odoxa-MNH, pour Le Figaro, Franceinfo et le Quotidien du Médecin. Cette étude indique que 38% des personnels hospitaliers ont été malades au cours des deux derniers mois, soit "presque deux fois plus que la population générale" et "6 points de plus que l'année dernière à la même époque". Un phénomène encore plus marqué chez les aides-soignants (49 %) et les infirmiers (42 %).

"Cause ou conséquence de cela, leur satisfaction au travail s'effondre", poursuit cette étude, conduite sur plus de 6.000 médecins, infirmiers, aides-soignants, pharmaciens, dentistes, kinésithérapeutes ou encore sages-femmes, libéraux et hospitaliers. Un panel constitué en grande majorité de femmes (73%) compte tenu de leur sur-représentation dans certaines professions, selon cette étude conduite en collaboration avec le professeur Didier Truchot, de l'université de Bourgogne-Franche Comté. En moyenne, les professionnels de santé ont pris 7,5 jours d'arrêt de travail au cours des 12 derniers mois (14,3 jours à l'hôpital contre 3,5 en libéral), les aides-soignants et les infirmiers ayant pris respectivement 24 et 14 jours d'arrêt. 

Lire aussi

Manque de prévention, comportements à risque et conditions de travail

L'un des premiers enseignements de l'enquête est que "les professionnels de santé sont de mauvais élèves en termes de prévention" : 2 soignants sur 5 (18%) n'ont en effet pas de médecin référent, dont 6 médecins sur 10. Plus de la moitié des soignants (53%), interrogés en ligne du 27 septembre au 30 octobre 2018, déclarent ne jamais se faire vacciner contre la grippe. 36% ont répondu "oui, tous les ans" et 16% "oui mais pas tous les ans". Plus de 6 infirmiers et aides-soignants sur 10 répondent négativement.

Nombreux sont ceux qui ont "des comportements à risque" (consommation d'alcool, de tabac, etc.), selon le baromètre publié lundi. Un médecin sur 10 consomme de l'alcool "tous les jours ou presque", et 18% des spécialistes comme 18% des généralistes, en consomment "plusieurs fois par semaine". Plus d'un soignant sur dix (12%) fume quotidiennement, un chiffre qui double chez les infirmiers (20%) et aides-soignants (22%) "pour rejoindre les niveaux observés dans la population générale", indique l'étude.

L'absence d'activité sportive concerne par ailleurs plus d'un tiers des soignants (35%) et plus d'un aide-soignant sur deux (56%). Côté conditions de travail, près de 6 professionnels de santé sur 10 travaillent le week-end (15% "presque toujours" et 44% "régulièrement"), un chiffre qui "culmine" à 9 sur 10 chez les infirmiers et les aides-soignants. Ces derniers "représentent, de loin, les groupes professionnels les plus frappés par les problèmes de santé", souligne dans son rapport le professeur Truchot.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info