Bien dans son corps, bien dans sa tête

Les bienfaits insoupçonnés du sport pour la santé

Geoffrey Lopes
Publié le 29 novembre 2021 à 9h00
Les bienfaits insoupçonnés du sport pour la santé

ACTIVITÉ PHYSIQUE - Santé corporelle, mental, prévention, sexualité, etc. Quelle que soit l’activité choisie, notre quotidien s’en trouve toujours sensiblement amélioré.

"Bougez !" Le ministère de la Santé ne cesse de nous communiquer cette injonction. Le site mangerbouger.fr nous explique que bouger, c’est "adopter un mode de vie actif en augmentant son activité physique et en réduisant le temps passé assis." Pour bouger, rien de plus simple : le ministère cite les loisirs (sport), les transports (marche), les activités domestiques (porter des courses, passer l’aspirateur) ou le travail (manutention, construction, etc.). L’Organisation mondiale pour la santé recommande de faire 10 000 pas par jour ou de grimper 8 étages.

En l’occurrence, bouger revient déjà à faire du sport. Ces petits gestes, a priori anodins, nous aident bel et bien à profiter de tous les bienfaits du sport pour notre santé. Ni le grand âge, ni une grave maladie, ni un lourd handicap ne limitent nos capacités. Il suffit juste d’adapter l’activité à notre profil en demandant l’expertise d’un médecin si nécessaire. 

Développement musculaire

Le sport développe notre capacité musculaire. Cette évidence nous fait oublier pourquoi il faut renforcer nos muscles. Ces organes présents partout dans notre corps nous permettent de réaliser facilement et avec de l’énergie les activités physiques du quotidien, évitent certaines blessures, renforcent les os et les tendons ou encore améliorent la posture et l’équilibre. Ainsi, le sport devient le meilleur ami du dos en réduisant considérablement le risque de lombalgies. La dépense d’énergie maintient le poids de forme et restreint les risques d’obésité.

Dès 30 ans, le corps perd en moyenne 0,5 % de sa masse musculaire par an. Il faut donc entraîner les muscles à garder leur forme, leur force et leur endurance. Le sport ralentit le processus de vieillissement en régénérant également les tissus nerveux.

Prévention et renforcement du système immunitaire

Faire du sport régulièrement, de 30 à 45 minutes cinq fois par semaine par exemple, donne de nouveaux outils à nos défenses naturelles. Mieux protégé, il peut davantage lutter contre les virus, bactéries, pathogènes, maladies ou cancers. Le sport limite en particulier la présence de cancer du côlon, du sein ou de la prostate. Le docteur Denys Barrault, président de la Société française de médecine de l’exercice et du sport, rappelle qu’Hippocrate constatait déjà, il y a 25 siècles, que les personnes sportives se trouvaient en meilleure santé. "L’activité physique améliore la santé même lorsqu’elle est défaillante", ajoute le docteur.

L’effort aide le corps à lutter contre les inflammations. Le sport pousse le corps à produire de la noradrénaline et de l’adrénaline. Il s’agit de deux hormones qui régulent la sécrétion de cytokines (anti-inflammatoire) dans le corps. 

Régénération du cœur

Quel que soit l’âge, le sport préserve le cœur des maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde ou angine de poitrine notamment). Concrètement, le sport contraint le cœur à s’adapter à l’effort demandé. "Grâce à l’activité physique, le cœur ralentit, bat plus fort, se contracte de manière plus tonique et augmente en volume. Ces nouveaux besoins mobilisent davantage de sang et le cœur en fait bouger beaucoup plus dans le corps", décrit Denys Barrault. Plus résistant, le cœur régule mieux le taux de sucre dans le sang et diminue les risques de diabète.

Le sport contribue enfin à dilater les vaisseaux pour améliorer la circulation sanguine. Il peut réduire l’hypertension artérielle jusqu’à 50 %.

Lire aussi

Bataille contre le stress et la dépression

Le sport nous permet de nous sentir mieux dans notre tête. "L’activité physique chasse les mauvaises idées, occupe les personnes dépressives ou stressées et leur permet de penser à autre chose. Le sport augmente la température centrale, irrigue davantage le cerveau et joue positivement sur notre mental", jure Denys Barrault. Une session de sport transmet un sentiment de bien-être général, de fierté et d’accomplissement. "Les personnes gravement malades, qui sortent de chimiothérapie, par exemple, se rendent compte qu’elles ont toujours de l’énergie et leur redonnent envie de vivre", confirme le médecin. En réalité, le corps développe des endorphines déclenchant un effet équivalent à de la morphine.

Sommeil, capacités intellectuelles, sexualité…

Impossible de rapporter l’ensemble des bienfaits du sport. Notons néanmoins que l’activité physique provoque une bonne fatigue. Si vous pratiquez un peu de vélo, si vous courez ou si vous nagez, par exemple, vous plongerez sans difficulté dans un sommeil profond et réparateur la nuit suivante. Le sport oxygène davantage le cerveau et favorise vos capacités intellectuelles. Il renforce enfin les capacités érectiles des hommes et rallonge la durée des rapports sexuels.


Geoffrey Lopes

Tout
TF1 Info