Dans les médecines traditionnelles chinoises et indiennes, les chakras sont des centres énergétiques que chaque être vivant possède.
Selon leurs croyances, ils participent à l’harmonie du corps et de l’esprit et peuvent se bloquer
Pour un meilleur équilibre, ces médecines préconisent la pratique d’activité douce comme la méditation ou le yoga.

On se rappelle tous de cette phrase d’André Manoukian : "Vous m'avez déclenché une ouverture de chakras sauvages" dans une célèbre émission de télécrochet. Le mot chakra est rentré dans notre vocabulaire aujourd’hui sans pour autant que l’on sache ce qu’il signifie réellement. Issu du sanskrit, chakra signifie "roue" et il désigne un centre énergétique. On estime que le corps humain possède sept chakras principaux, mais des milliers d’autres secondaires.  

Quels sont les sept chakras ?

Dans la médecine traditionnelle indienne, mais aussi dans la médecine chinoise, les chakras sont considérés comme des vortex par lesquels passe l’énergie vitale. Ils sont situés le long de la colonne vertébrale et permettent au "prana" ou au "chi" (l'énergie) de circuler de manière verticale à la manière de vase communicant. 

Le premier chakra, ou chakra racine, est situé au niveau du périnée et du coccyx et englobe les trois premières vertèbres, mais aussi le colon et la vessie, et il symbolise l’ancrage, c’est-à-dire notre capacité à avoir les pieds sur terre, notre force de survie. Le chakra sacré est situé au-dessus de l’os pubien, au niveau des organes génitaux. Il correspond à l’énergie créatrice, sexuelle et reproductrice et influe notre relation aux autres. Le troisième chakra est le chakra du plexus solaire. On le trouve au niveau du creux de l’estomac. Lié aux organes digestifs, c’est lui qui stocke les émotions non digérées. Le chakra du cœur est situé au centre de notre poitrine, il est rattaché aux poumons et au cœur et il génère l’empathie et l’amour. 

Le chakra de la gorge est lié à la thyroïde, au larynx, aux cordes vocales et impacte notre habileté à communiquer, mais aussi à écouter. Le chakra du troisième œil est situé entre les sourcils, c'est le siège de l’imagination, de l’intuition et de la force mentale. Le dernier chakra, le chakra couronne, se trouve au sommet de la tête, sous la fontanelle. Plus spirituel, c’est le chakra qui connecte l’être humain à plus grand que lui. Ce n'est d’ailleurs pas rare de trouver des tonsures sur le crâne des moines. Dans notre culture, ce chakra peut rappeler l’auréole peint au-dessus de la tête des saints par exemple.

Peut-on ouvrir ces chakras ?

Dans les médecines traditionnelles chinoises et indiennes, les chakras sont indispensables au bon fonctionnement de la machine qu’est le corps humain. Au fil du temps et de nos vies, le corps et l’esprit ont tendance à se désharmoniser. Le stress, les douleurs, la peur, la colère sont autant d’émotions qui créer des blocages au niveau des chakras qui ne peuvent plus communiquer et donc faire circuler cette énergie.

Un chakra bloqué ou déséquilibré aurait des répercussions sur l’état physique ou mental. Ces médecines estiment, par exemple, que le déséquilibre du chakra de la gorge engendre de la timidité ou une grande difficulté à s’exprimer. Un chakra du cœur bloqué se traduit par un isolement, une peur de l’autre, une grande anxiété. 

Pour rétablir l’équilibre, les médecines alternatives conseillent des exercices simples : la relaxation, la méditation, la pratique du yoga, la sonothérapie ou encore la respiration. Ces exercices permettent l’autorégulation du corps, de rétablir l’équilibre et l’harmonie.  


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info