L'étude santé du jour : bientôt la fin des cheveux blancs ?

Julie Bernichan
Publié le 2 mars 2016 à 13h14
L'étude santé du jour : bientôt la fin des cheveux blancs ?
L'essentiel

50 NUANCES DE GRIS - Des scientifiques britanniques révèlent la raison pour laquelle certains ont des cheveux grisonnants avant l'âge. Une bonne nouvelle pour l'élaboration d'un nouveau traitement capable de retarder le processus.

Quel est le point commun entre George Clooney et Richard Gere? Outre leur métier d'acteur, ces deux hommes ont une particularité physique. Leurs cheveux ont commencé à grisonner avant l'âge.

Une nouvelle étude , publiée dans le journal Nature Communications, s'est intéressée à ce phénomène précoce chez certains. Les scientifiques de l'université College de Londres ont ainsi identifié le gène responsable de ce vieillissement prématuré. Cette découverte pourrait permettre d'élaborer un nouveau traitement pour prévenir ou ralentir l'apparition des cheveux gris.

 Méthodologie : 6 357 échantillons analysés
Les scientifiques ont analysé près de 6357 échantillons de cheveux d'hommes et de femmes latino-américains. Ces derniers ont la particularité d'avoir des ancêtres de tout horizon (européens, africains...). Un panel très diversifié donc, qui a permis aux scientifiques de trouver LE gêne responsable des cheveux gris. Il s'agit du gêne IRF4. Par la même occasion, ils ont également trouvé celui des cheveux frisés (PRSS53) et celui qui détermine leur épaisseur (EDAR).

 Ce que l’étude a montré : vous avez peut-être le gène des cheveux blancs
Jusque là, les scientifiques savaient que le grisonnement des cheveux était en partie dû aux cellules qui produisent moins de mélanine, le pigment responsable de la coloration, avec l'âge. Ils connaissaient également la corrélation entre génétique et coloration des cheveux, même s'ils n'avaient pas identifié le gène responsable des cheveux gris.

Grâce à leurs travaux, ils ont maintenant prouvé que le gène IRF4 intervient dans la régulation de la mélanine, un pigment qui agit dans la coloration de la peau et des yeux. "Nous connaissions déjà plusieurs gènes impliqués dans la calvitie et dans la coloration des cheveux, mais c’est la première fois qu’un gène des cheveux gris a été identifié chez les humains", explique le Pr Kaustubh Adhikari, un co-auteur de l'étude.

 Ce qu’il faut en conclure: un facteur héréditaire certes, mais attention aux carences
L'apparition précoce des cheveux gris est donc en partie déterminée à la naissance. Mais les chercheurs rappellent que d'autres facteurs comme la consommation de tabac ou les carences en vitamines B6 et B12 accélèrent le vieillissement des cellules et des cheveux.

Pour ceux qui voudraient lutter, parmi les aliments riches en vitamines B6, on retrouve la dinde, le thon ou les pois chiches. Les B12 peuvent se consommer grâce aux palourdes, aux huîtres ou aux sardines. Ces produits ont en plus l'avantage de protéger le cœur.

EN SAVOIR +
>>
L'abus de shampoing sec nuit gravement à vos cheveux
>>
Si vous ne tenez pas l'alcool, c'est peut-être génétique
>>
Un Britannique débourse 35.000 dollars pour une mèche de cheveux de John Lennon


Tout
TF1 Info