L’étude santé du jour : de la cannelle pour booster sa mémoire

Julie Bernichan
Publié le 1 août 2016 à 14h00
L’étude santé du jour : de la cannelle pour booster sa mémoire
L'essentiel

MIEUX MÉMORISER – Une nouvelle étude américaine suggère qu’une pincée de l’épice pourrait améliorer la plasticité du cerveau et les facultés d’apprentissage. De quoi parfumer ses desserts ou ses boissons tout en boostant et en préservant ses capacités intellectuelles.

Anti-inflammatoire, antiseptique, antivirale…la cannelle fait partie de ces épices au fort potentiel protecteur. De précédentes études ont déjà montré que sa richesse en antioxydants en faisait un allié de choix pour ralentir la maladie d’Alzheimer. Mais cette nouvelle recherche américaine révèle qu’un autre composé, le benzoate de sodium, aurait un impact positif sur le cerveau. Les résultats des travaux, publiés dans le Journal of Neuroimmune Pharmacology, suggèrent ainsi que l’épice pourrait améliorer les capacités de la mémoire mais aussi ralentir le déclin cognitif. Un atout pour les étudiants comme pour les seniors.

A LIRE AUSSI
>>  Pour votre mémoire, mangez des fruits de mer

Méthodologie : un apport supplémentaire en cannelle pour les souris

Les chercheurs de l’université Rush et du Veterans Affairs Medical Center de Chicago (Etats-Unis) ont mené l’expérience sur des souris. Pour évaluer leur capacité à mémoriser, les scientifiques les ont placées dans un labyrinthe avec un bout de nourriture à la clé. Cela leur a permis de les diviser en deux groupes : celles qui apprenaient vite et celles qui mettaient plus de temps à trouver la sortie. Pendant un mois, ils ont donné à ces dernières une supplémentation de cannelle. Ensuite, ils ont refait le test du labyrinthe. Les résultats montrent des effets plutôt impressionnants chez les moins bonnes élèves.

Ce que l’étude a montré : 90 secondes de moins pour trouver la sortie
Alors que les souris les plus lentes ont mis en moyenne 150 secondes à trouver la sortie lors du premier test, elles n’ont mis que 60 secondes lors du second. Après un mois de supplémentation en cannelle, elles ont donc gagné 90 secondes. Un temps qui s’aligne sur celui des meilleures souris au départ.

A LIRE AUSSI >>  Manger de la nourriture pimentée permettrait de vivre plus longtemps

En cause ? Le benzoate de sodium présent dans la cannelle. Après avoir analysé les cellules du cerveau des souris, les auteurs de travaux pensent que le composé agit directement sur l’hippocampe, le centre principal de la mémoire. Comment ? Il réajuste les niveaux de deux protéines dans le cerveau, GABRA 5 et CREB. Aussi, il améliore la structure des cellules.

A noter  Si le benzoate de sodium est suspecté d’être mauvais pour le foie lorsqu’il est ingéré en trop grande quantité, les scientifiques estiment qu’il est sans danger dans la cannelle. Une fois métabolisé, il serait libéré de façon prolongée et facilement excrété dans l’urine. Cette substance se retrouve aussi dans de nombreux aliments transformés sous forme chimique car c’est un bon agent de conservation.

Ce qu’il faut en conclure : une pincée de cannelle
Ces premiers essais sur l’animal sont prometteurs mais doivent être confirmés sur l’homme. Une chose est sûre, en saupoudrant un peu de cannelle sur vos gâteaux ou thés, vous ferez le plein d’antioxydants. De quoi protéger vos neurones contre le vieillissement prématuré des cellules.  

De plus, la cannelle est connue pour réguler le taux de sucre dans le sang. Un allié pour les diabétiques mais aussi pour ceux qui souhaitent éviter les coups de fatigue.

A LIRE AUSSI

>> 
Deux végétaux miraculeux pour la mémoire
>> 
La sieste, c'est bon pour la mémoire