L’étude santé du jour : pour votre hygiène, préférez le "fist bump" plutôt à la poignée de main

Le service METRONEWS
Publié le 30 juillet 2014 à 9h34
L’étude santé du jour : pour votre hygiène, préférez le "fist bump" plutôt à la poignée de main

SANTÉ – Selon une étude publiée mardi 29 juillet par l'université d'Aberystwyth (Angleterre), le "fist bump" - le fait de se saluer en entrechoquant ses poings - est plus hygiénique que la poignée de main traditionnelle.

Barack Obama l’a bien compris. Lui, qui à la différence des présidents français, le pratique plus volontiers que le serrement de paluches lors des bains de foule. Sur les terrains de sport et les clips de rap aussi, le "first bump" remporte la mise. Et ceux qui en sont adeptes ont bien raison, affirment les chercheurs de l’ université d'Aberystwyth en Angleterre. Pour éviter la transmission des microbes, il vaut mieux "checker" que se serrer la main, ce sont les conclusions de cette étude publiée dans l’ American Journal of Infection Control.  Résultat ? 90 % de bactéries véhiculées en moins. Rien que ça.

Des tests avec des gants enduits de bactéries

Les scientifiques ont analysé le nombre de bactéries qui s'échangeaient lors de trois différents types de salut : le "fist bump", le "high five" - se taper dans les mains – et la traditionnelle poignée de mains. Pour cela, le Dr Dave Whitworth, qui a mené l'étude, a procédé à des tests avec une doctorante Sara Mela, avec qui il a échangé des poignées de main avec des gants en caoutchouc enduits de bactéries de type E. coli, une bactérie intestinale transmissible par simple contact, provoquant entre autres gastro-entérites et infections urinaires (voir la vidéo en bas de l'article).

Entre ces trois façons de saluer, le "fist bump" l'emporte haut la main. Le nombre de bactéries échangées lors d’une poignée était diminué de 50 % avec le "high-five" et de près de 90 % avec le "fist bump". Se serrer la pince faciliterait en effet la transmission des bactéries que nous conservons toujours dans lpaume ou sur les doigts, même quand on se lave régulièrement.

L’aspect hygiénique du "fist bump" tiendrait selon les chercheurs à la brièveté du contact qu’il implique. D’autre part, la surface de contact étant très réduite, elle impliquerait des zones de la main où se nichent moins facilement les bactéries, ces dernières ayant plus tendance à se loger dans les plis intérieurs, côté paume. Reste plus qu’à imaginer ce qu’il en est lorsqu’on se fait la bise… Un mode de salut, très peu usité outre-Atlantique. A raison ?


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info