L'étude santé du jour : un régime pauvre en fibres détruit la flore intestinale

Publié le 19 janvier 2016 à 12h25
L'étude santé du jour : un régime pauvre en fibres détruit la flore intestinale

ALIMENTATION – La flore intestinale est un tissu bactérien présent dans notre appareil digestif et il est très important pour nos défenses immunitaires. Or, un manque de fibres dans l'alimentation pourrait l'altérer, de manière irréversible.

On la sous-estime souvent mais notre système immunitaire dépend largement du bon fonctionnement de la flore intestinale. Qu'est-ce que c'est au juste ? Concrètement, un ensemble de bactéries qui se développent dans notre système digestif. Et cette flore est très précieuse : c'est elle qui, en grande partie, nous protège contre les agressions extérieures.

Grâce à notre alimentation nous l'entretenons ou l'altérons mais cette flore intestinale (ou microbiote) constitue un tissu bactérien essentiel à notre santé. Et les chercheurs de l'université de Stanford aux Etats-Unis ont fait une découverte édifiante. Selon eux, un régime pauvre en fibres altérerait de manière irrémédiable notre microbiote et cela sur plusieurs générations. Si l'expérience, relatée dans la revue Nature , n'a jusqu'à présent été menée que sur des souris, son implication pour l'homme pourrait s'avérer incontournable.

► Méthodologie : des générations de souris observées
Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs ont prélevé un échantillon de flore intestinale chez un humain en bonne santé et l'ont ensuite greffé à des souris. Ces dernières ont été divisées en deux catégories : la première a été soumise à un régime pauvre en fibres, l'autre à un régime diversifié.

EN SAVOIR + >> Les antibiotiques impactent fortement la flore intestinale

► Ce que l'étude a démontré : le manque de fibres altère profondément la flore intestinale
Dans le premier groupe de souris, celui qu'on avait volontairement soumis à une alimentation contenant peu de fibres, la mircobiote de ces animaux a été rapidement moins importante et surtout beaucoup moins diversifiée. Mais le plus inquiétant dans ces recherches est le fait que les scientifiques se sont aperçus que quand les souris se reproduisaient, leur descendance était impactée, la flore intestinale étant même abîmée de manière irréversible dès la quatrième génération. La seule façon d'inverser la tendance était la greffe de matière fécale. S'il est trop tôt pour établir que le même processus se reproduirait à l'identique chez les humains, les conclusions de cette étude sont toutefois claires : les fibres jouent un rôle essentiel en matière de protection de la flore intestinale. 

EN SAVOIR + >> Des matières fécales plus efficaces que les antibiotiques

► Ce qu'il faut en conclure : pour être en bonne santé, les fibres sont incontournables
Si elles protègent notre flore intestinale, les fibres sont avant tout les alliées d'une alimentation équilibrée. Dans nos sociétés modernes, nous avons de plus en plus tendance à nous tourner vers des produits industriels qui contiennent très peu de fibres. Or, ces dernières permettent de réguler le transit et ont également un fort pouvoir rassasiant, ce qui est très important pour toutes les personnes qui surveillent leur ligne. Présentes dans les fruits et légumes, vous les trouverez également dans les céréales complètes et dans les légumineuses. Vous savez ce qu'il vous reste à faire, donc !

À LIRE AUSSI
>> Les antibiotiques mènent à l'obésité
>> Obésité : la faute à un manque de bactéries intestinales
 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info