Marie-Sophie Lacarrau de retour au 13H de TF1 : qu'est-ce que la kératite amibienne, cette maladie de l’œil qui l'a éloignée de l'antenne ?

Léa COUPAU
Publié le 13 mai 2022 à 16h05
JT Perso

Source : TF1 Info

Privée d'antenne depuis cinq mois, la journaliste Marie-Sophie Lacarrau revient à la présentation du JT de 13 H, ce lundi 16 mai.
Elle a dû soigner une kératite amibienne.
Quelle est cette maladie infectieuse qui l'a touché à l'œil droit ?

Après cinq mois d'absence sur les plateaux de TF1, la journaliste Marie-Sophie Lacarrau fera son grand retour, ce lundi 16 mai, à la présentation du JT de 13H. Elle avait dû s'interrompre en 2021, après avoir contracté une sérieuse infection à l'œil droit : une kératite amibienne. 

Il s'agit d'une maladie extrêmement rare, où moins de 100 cas sont répertoriés chaque année, selon Éric Gabison, chef de service adjoint et spécialiste des pathologies de la cornée à la fondation Rothschild à Paris. Mais de quoi s'agit-il réellement ?

C'est une pathologie de la cornée, due à un parasite nommé amibe qui est présent partout dans l'eau : les lacs, les piscines, l'eau de la douche, etc... "Lorsque vous nettoyez vos lentilles dans l'eau, ces amibes viennent tout de suite se fixer dessus. Sauf que la lentille, elle, crée toujours des micro traumatismes dans la cornée, et ça ouvre une brèche" directement dans l'œil, explique, à TF1Info, Éric Gabison. Les amibes ont alors tout le pouvoir de coloniser la zone et d'y attaquer les nerfs présents en masse.

Une douleur jusqu'à 40 fois supérieure à celle d'une rage des dents

L'ophtalmologue Eric Gabison

Problème, comme il s'agit d'une maladie rare, "si vous n'y pensez pas, vous ne le traitez pas", faisant risquer jusqu'à une cécité de l'œil contaminé, prévient le spécialiste. Pour détecter l'infection, plusieurs symptômes se font toutefois ressentir. "Vous avez une sensation de gêne, comme un grain de sable, une impression de corps étranger, ce qui n'est pas normal. Mais vous pouvez également avoir l'œil rouge ou une sensibilité excessive à la lumière", prévient, à TF1 Info, Clotilde Reynaud, ophtalmologue au centre d'ophtalmologie au Val-d'Oise. L’infection prend aussi très souvent la forme d’un abcès de la cornée. Pour les cas les plus graves, "la douleur peut être jusqu'à 40 fois supérieure à celle d'une rage des dents", ajoute Éric Gabison.

Les bons gestes à avoir

Rentre alors en jeu un traitement à suivre pendant plusieurs semaines : des gouttes très toxiques qu'il faut savoir bien doser, car les antibiotiques restent inopérants contre les parasites. "On prend le traitement, puis on l'interrompt, et on le reprend. Sinon, la cornée du patient peut devenir tout opaque", continue le chef de service adjoint de fondation Rothschild. Pour limiter également l'arrivée de cette opacité sur la cornée, "le patient met généralement des lunettes pendant le traitement, et s'il reste une petite cicatrice, on peut aller jusqu'à une greffe de cornée", poursuit-il.

Lire aussi

Aujourd'hui, la majorité des kératites touchent les personnes qui portent des lentilles de contact, sans compter, celles qui les utilisent mal. "On ne le répète jamais assez, mais il faut vraiment faire attention à bien se laver et se sécher les mains avant de mettre les lentilles, et surtout ne pas aller se baigner avec", insiste Clotilde Reynaud.


Léa COUPAU

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info