Macron II : les premiers jours du gouvernement Borne

Hôpital : à Cherbourg, Emmanuel Macron lance une "mission flash" sur les urgences

Idèr Nabili
Publié le 31 mai 2022 à 22h14, mis à jour le 1 juin 2022 à 8h12
JT Perso

Source : RUTH ELKRIEF 2022

Le président de la République s'est rendu ce mardi à Cherbourg dans un centre hospitalier.
Après avoir échangé avec les membres du personnel, Emmanuel Macron a avancé quelques pistes pour le chantier de l'hôpital.

Emmanuel Macron de retour sur le devant de la scène. Plus d'un mois après sa réélection, le président de la République, discret sur les sujets nationaux, s'est rendu ce mardi à Cherbourg (Manche), en visite dans un centre hospitalier. Les soignants lui ont décrit "une situation très difficile", a admis Emmanuel Macron, alors qu'un manque de personnel oblige de nombreux services de soins à limiter leur activité partout sur le territoire. "Il manque beaucoup de soignants, c'est une vraie difficulté de court terme, tout particulièrement pour les urgences."

En ce sens, le chef de l'État a chargé le Pr François Braun, président de Samu-Urgences de France, de mener une "mission flash" de quatre semaines. L'objectif sera de "regarder, partout sur le territoire, les difficultés, les causes, et les réponses déjà établies" au manque de personnel, a précisé Emmanuel Macron devant les journalistes. Au bout de ce mois de travail, et le 28 juin au plus tard, un rapport sera remis et "aura vocation, territoire par territoire, à voir où sont les manques, de pouvoir les chiffrer, et pouvoir illustrer les premières pistes pour les soins d'urgence et non programmés", promet le président de la République.

Macron prône une "révolution collective dans notre système de santé"

Outre cette problématique de court terme, Emmanuel Macron entend avancer sur le chantier de la santé. "Nous avons une vraie révolution collective à faire dans notre système de santé", estime-t-il. Malgré les investissements du Ségur de la santé, "nous continuons à vivre une crise, un problème d'attractivité", admet le chef de l'État, qui entend lancer "à partir de juillet" sa grande conférence sur la santé avec toutes les parties prenantes. Les soignants, les professions paramédicales, les élus et les associations de patients seront invités à travailler ensemble. Avec un objectif : "Bâtir des solutions concrètes" pour les hôpitaux et la médecine de ville.

En amont de ce travail, Emmanuel Macron souhaite bénéficier d'une "cartographie complète" de l'état des services de soins du pays. Le ministère de la Santé et de la Prévention, dirigé par Brigitte Bourguignon, présente à ses côtés, va donc "passer en revue les manques existants, territoire par territoire, en termes de médecins généralistes ou professionnels de santé spécialisés", avance le président de la République.

Lire aussi

Pour y répondre, Emmanuel Macron promet un "investissement de la Nation", qui se chiffrera probablement en milliards. Celui-ci sera décliné "dans chaque territoire, à partir de la fin de l'été".


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info