L'info passée au crible
Verif'

Non, Pfizer n’a pas caché que son vaccin n’était pas sûr pour les femmes enceintes

par Caroline QUEVRAIN
Publié le 6 mai 2022 à 14h16
JT Perso

Source : TF1 Info

D’après un document attribué à Pfizer, on assure que le laboratoire ne recommande pas son vaccin pour les femmes enceintes.
Bien que présenté comme dévoilé dans les "PfizerLeaks", il n’a pas été révélé récemment comme on le laisse entendre.
Il date de 2020, à une époque où il n’était pas recommandé de vacciner ce groupe de la population.

Dans la sphère antivax, elle est présentée comme une nouvelle fuite révélant de nouveaux scandales sur la vaccination et les mensonges de Pfizer. Sous les mots-dièse #Pfizerdocuments ou #Pfizerleaks, on affirme depuis le 4 mai que le laboratoire américain, fabricant du premier vaccin à ARNm contre le covid, a caché le fait que la vaccination n’était pas sûre pour les femmes enceintes. 

Un document pour les autorités britanniques

Sur Twitter, des comptes affirment, la capture d’un document à l’appui, que Pfizer ne recommande pas réellement son vaccin en cas d’allaitement. "Pfizer prévient que le vaccin pourrait polluer le lait maternel et qu’ils ne connaissent pas les conséquences d’un allaitement, suite à cette injection à la mère. Une piste pour les lésions hépatiques infantiles", peut-on lire ici. 

Il n’est pas le seul de ce type. La majorité des comptes qui relaient l'argument partagent cette capture d’écran, où il est écrit en anglais : "COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 n'est pas recommandé pendant la grossesse. On ignore si le vaccin ARNm COVID-19 BNT162b2 est excrété dans le lait maternel. Un risque pour les nouveau-nés/nourrissons ne peut être exclu. Le vaccin ARNm COVID-19 BNT162b2 ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement". 

Lire aussi

Si les cas d’hépatites aiguës touchant mystérieusement plus d’une centaine d’enfants n’ont aucun lien avec la vaccination, qu’en est-il des indications de Pfizer au sujet des femmes enceintes et de l’allaitement ? Le groupe américain admet-il que son vaccin n’est pas sûr dans ces cas précis ? Nous avons mis la main sur ce document, qui existe bel et bien et qui s’intitule "REG 174 INFORMATION FOR UK HEALTHCARE PROFESSIONALS". La partie qui nous intéresse se retrouve à la page 6. Si l'extrait est authentique, l’argument invoqué est faux.

Si ce document, comme d’autres avant lui, est présenté comme confidentiel, il n’en est rien. Il est public et a été rédigé par les autorités britanniques de régulation, au moment de l’entrée sur le marché du vaccin Pfizer au Royaume-Uni. De manière générale, le "règlement 174" permet dans le pays l’approbation d’un médicament en cas d’urgence de santé publique si celui-ci est considéré comme sûr et efficace. Le gouvernement britannique indique d'ailleurs que ça a été le cas du vaccin Pfizer, autorisé en décembre 2020. 

Dans un document de 2020, Pfizer ne recommande pas la vaccination pour les femmes enceintes. Et n'exclut pas le risque pour les enfants à naitre.
Dans un document de 2020, Pfizer ne recommande pas la vaccination pour les femmes enceintes. Et n'exclut pas le risque pour les enfants à naitre. - capture écran

Or, le document, transmis à titre informatif aux autorités, remonte bien à cette période. Et il n’est pas récent, contrairement à ces multiples rumeurs sur les #Pfizerdocuments, devenues très virales sur Twitter (ci-dessous, les tendances analysées par l'outil Visibrain). Sur le fond, il est logique qu'à la fin de l'année 2020, les autorités sanitaires ne recommandent pas l’injection sur les femmes enceintes en raison des potentiels risques pour l’allaitement. À cette époque, cette catégorie de la population n’était tout simplement pas éligible à la vaccination.

Le 4 mai, #Pfizerdocuments est devenu viral sur Twitter, sous prétexte de la publication de nouveaux documents secrets du laboratoire
Le 4 mai, #Pfizerdocuments est devenu viral sur Twitter, sous prétexte de la publication de nouveaux documents secrets du laboratoire - Visibrain

On disposait alors de trop peu d’informations pour pouvoir vacciner les femmes enceintes de manière sûre. En France, les femmes enceintes ont été exclues de la campagne vaccinale à son ouverture fin 2020, avait décidé la Haute autorité de Santé (HAS). Aujourd’hui, à la faveur de nouvelles études et de l’absence de risques pour la future mère et l’enfant, ces recommandations ont évolué. 

Et les autorités britanniques ont modifié le contenu de leur document. Dans cette nouvelle version d’octobre 2021, qui peut se retrouver ici, on lit : "L'administration du vaccin ARNm COVID-19 BNT162b2 pendant la grossesse ne doit être envisagée que lorsque les bénéfices potentiels l'emportent sur les risques potentiels pour la mère et le foetus. On ignore si le vaccin ARNm COVID-19 BNT162b2 est excrété dans le lait maternel." La contre-indication de la vaccination pendant la grossesse et l’allaitement a donc été retirée, tout comme le risque potentiel pour l’enfant.

Dans une nouvelle version de 2021, Pfizer a supprimé l'interdiction de la vaccination pour les femmes enceintes.
Dans une nouvelle version de 2021, Pfizer a supprimé l'interdiction de la vaccination pour les femmes enceintes. - capture écran

Là encore, la modification n’a fait que suivre les nouvelles consignes sanitaires. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime aujourd’hui que "la vaccination d’une mère allaitante pour la protéger de la COVID-19 ne présente aucun risque pour son enfant" et qu’elle "pourrait même contribuer à protéger leur bébé d’une infection par le virus". En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande aussi de vacciner les femmes enceintes et allaitantes et indique qu’"à ce jour, aucun signal n’a été identifié chez les femmes enceintes et allaitantes avec l’ensemble des vaccins contre le Covid-19 disponibles en France".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info