Nouveau cas de dengue dans les Bouches-du-Rhône

Le service METRONEWS
Publié le 6 octobre 2014 à 10h58
Nouveau cas de dengue dans les Bouches-du-Rhône
L'essentiel

SANTE - Un deuxième cas de dengue autochtone, après celui détecté le 19 septembre à Aubagne, a été signalé dans les Bouches-du-Rhône. Cette infection virale se transmet par le moustique tigre.

L'Agence régionale de santé confirme l'apparition d'un nouveau cas autochtone de dengue dans les Bouches-du-Rhône, près de trois semaines après qu'un premier cas eut été détecté à Aubagne . L'ARS a précisé que la personne infectée était guérie. On parle de cas autochtone quand une personne a contracté la maladie sur le territoire national et qu'elle n’a pas voyagé dans une zone où circule le virus dans les quinze jours précédents. Ce deuxième cas de dengue est antérieur à l'opération de démoustication réalisée le 20 septembre autour de la zone de résidence la première victime.

Les mesures de surveillance épidémiologique (c'est-à-dire d'autres cas suspects) et entomologique (des populations de moustiques) ont été renforcées, et le département a été officiellement placé en niveau 3 du plan national anti-dissémination du chikungunya et de la dengue. Par ailleurs, selon l'Agence régionale de santé, des actions de démoustication pourraient avoir lieu.

La faute au moustique tigre

Comme le chikungunya, la dengue (anciennement appelée "grippe tropicale") est transmise à l'homme par l'intermédiaire du moustique tigre (aedes albopictus) - une espèce originaire d'Asie du Sud-Est et présente dans quatre-vingts pays répartis sur les cinq continents. Cette infection virale provoque fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, nausées, vomissements et éruptions cutanées et peut, dans certains cas, être mortelle. Fin août et début septembre, deux cas de dengue avaient été recensés dans le Var.