L'info passée au crible

Le vaccin Novavax enfin autorisé : va-t-il séduire les plus réfractaires ?

Felicia Sideris
Publié le 21 décembre 2021 à 19h13
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

ANTIVAX - Le produit Novavax, longtemps plébiscité par les opposants à la vaccination, a reçu son autorisation de mise sur le marché ce lundi par l'agence européenne du médicament. Mais pas de quoi séduire les plus réfractaires.

Il y a quelques jours, ce nom résonnait comme une source d'espoir dans les rangs anti-vaccin. Mais le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA) semble avoir éteint certaines ardeurs. Nuvaxovid, le vaccin contre le Covid-19 produit par Novavax, a été autorisé ce lundi 20 décembre par le régulateur européen et peut donc désormais être utilisé au sein de l'Union européenne.

Ce qui aurait dû être une bonne nouvelle pour tous ceux qui, depuis plusieurs semaines, exigeaient des nouvelles de Valneva, Sanofi ou Novavax. "Quand est-ce-qu'on aura autre chose que de l'ARN messager", se demandait ainsi un internaute ce 17 décembre, y voyant un "conflit d’intérêt" en faveur de cette technologie utilisée par les laboratoires Pfizer et Moderna. "Quand arriveront les vaccins classiques ?", s'interrogeait un autre, ajoutant que "la religion ARN n'est pas la panacée", tandis qu'un troisième s'inquiétait du supposé "silence du gouvernement", à propos de ces laboratoires.

 Un silence désormais rompu. Le vaccin de Novavax, considéré par certains comme "plus traditionnels" a été autorisé au niveau européen. Alors, va-t-il séduire les plus réfractaires ? Pas à en croire les réactions des plus farouches opposants au vaccin, qui évoquent déjà du "poison". Un désaveu qui s'est fait en quelques jours. Et qui s'appuie sur un argumentaire largement recyclé. 

Spike, Bill Gates et "ordre" gouvernemental

En premier lieu, la présence de la protéine Spike, que certains croient toxique. À l'instar d'une ancienne généticienne - désavouée par l'Inserm et devenue caution scientifique de la sphère anti-vaccin - qui décrit un produit pour lequel "on s'injecte carrément la Spike". Pour rappel, comme nous vous l'expliquions ici, ce vaccin utilise la technologie à protéines recombinantes, qu'on retrouve dans les produits utilisés contre la coqueluche ou l'hépatite B.

Mais à part le fond, c'est aussi la forme qui en gêne certains. Et notamment l'origine de Nuvaxovid. "Il est fabriqué où ? Aux États-Unis. Alors pas pour moi", écrit ainsi un internaute. En regrettant que ce soit encore un "groupe pharmaceutique américain" derrière ce produit, ces réfractaires pensent encore voir une "alliance" de "Big Pharma" pour commercialiser rapidement leurs produits au détriment d'autres. Et qui dit "Big Pharma" dit évidemment Bill Gates. Le laboratoire Novavax ayant reçu près de 15 millions de dollars de la Fondation Bill Gates pour la recherche d'un vaccin, cela signe pour certains un désaveu franc. Sans plus d'argument nécessaire. "Le nouveau vaccin Novavax est financé par Bill Gates. Voilà, voilà", partage simplement un internaute. 

Lire aussi

À l'instar du milliardaire à la tête de l'une des fondations philanthropiques les plus généreuses dans la lutte pour l'accès à la vaccination, ce sont encore et toujours les élites qui sont les cibles de cette sphère complotiste. Dont le gouvernement français. Pour les plus réfractaires, cette stratégie de lutte contre le Covid-19 est ainsi devenue purement et simplement inenvisageable tant qu'elle sera pilotée par l'exécutif actuel. "Tout est allé trop loin et je refuserai définitivement un vaccin contre ce virus", témoigne l'un d'eux. "Je ne m'injecte rien sur ordre du gouvernement", résume un autre.

Entre rupture avec la science et obsession contre les élites, les fervents opposés à la vaccination ne sont donc toujours pas séduits. Avec désormais cinq produits autorisés, difficile d'imaginer ce qui pourrait permettre, un jour, de convaincre cette minorité bruyante à se faire vacciner.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info