Octobre Rose 2022 : Check Yourself, l’application qui vous apprend à détecter le cancer du sein

S.M
Publié le 4 octobre 2022 à 19h19
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

Une application mobile et gratuite se consacre à la sensibilisation sur le cancer du sein.
Tous les mois, elle invite ses utilisatrices à se palper correctement les seins, pour détecter les premiers signes du cancer.
Un outil ludique, destiné aux 25-35 ans.

Des gestes qui peuvent sauver. En ce mois d’octobre rose, campagne annuelle de communication destinée à sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche, une application mobile se consacre à la sensibilisation sur cette maladie. Celle-ci touche près de 60.000 personnes en France chaque année. Plus elle est détectée tôt, plus les chances de guérison sont importantes. 

Le principe : "Mettre l’accent sur la sensibilisation, la prévention et la détection auprès d’un public de femmes entre 25 et 35 ans", peut-on lire sur le site de l’association européenne Keep a breast (garde un sein, NDLR), qui a lancé l’application "Check Yourself". Depuis 2014, cette plateforme invite ces jeunes utilisatrices - deux tiers des cancers du sein se développent chez les plus de 50 ans, selon l'association Ruban Rose , mais la maladie peut toucher les femmes de tout âge - à se palper correctement les seins, pour détecter les premiers signes du cancer. On vous explique comment ça marche. 

Une notification tous les mois

L’application, compatible avec tous les smartphones (iPhone ou Android) est gratuite et disponible en six langues (français, anglais, espagnol, allemand, néerlandais et japonais). Tous les mois, "environ une semaine après les règles de l'utilisatrice", moment où "les niveaux d'hormones sont les plus stables", la plateforme envoie un rappel sous forme de notification. Le but : inviter à procéder à un examen de sa poitrine, via un guide détaillé par étapes, vidéos et schémas animés à l'appui. 

Lire aussi

À la fin de chaque manipulation, l’utilisatrice donne son ressenti sur l’application, pour savoir si quelque chose d’anormal a été détecté, ou bien que tout est sous contrôle. En cas de doute, elle peut être orientée pour prendre rendez-vous avec un professionnel de santé. "Grâce à une routine mensuelle d'autocontrôles, davantage de personnes sont susceptibles de détecter rapidement des changements dans leur corps, de consulter un médecin et de détecter potentiellement un cancer à un stade précoce", détaille l'association sur son site. 


S.M

Tout
TF1 Info