COUAC - Des personnes ayant contracté le SARS-CoV-2 avant le 20 avril sont dans l'impossibilité de générer le QR code nécessaire à l'obtention de leur pass sanitaire. En cause : une faille dans le dispositif.

Testés positifs au Covid-19 mais privés de sésame. Certains Français ayant procédé à un dépistage du SARS-CoV-2 leur permettant normalement de se voir accorder la délivrance d'un pass sanitaire, s'en voient pourtant privés. En cause : une faille dans le dispositif. Au total, près de deux millions de personnes ayant été malades entre fin décembre et fin mars, sont concernées. 

Le précieux QR Code indisponible

Pour rappel, le pass sanitaire, en vigueur depuis le 9 juin dernier dans l'Hexagone, prévoit trois cas de figure : la vaccination complète, un test PCR négatif réalisé dans les dernières 48 heures, ou un test PCR positif réalisé entre les six mois et les quinze jours derniers. Or, pour ce dernier cas,  le portail sidep.gouv.fr sur lequel il est possible de récupérer le certificat de dépistage n'est accessible que depuis le 20 avril. Et il est impossible de délivrer rétroactivement le précieux QR code, qui doit par la suite être intégré dans l'application TousAntiCovid, a confirmé le ministère de la Santé à Dossier familial qui a révélé l'information. 

"Seul le dernier certificat de test effectué après le 20 avril est disponible sur sidep.gouv.fr", résume également le ministère auprès du Parisien. Faute de solution alternative, les personnes confrontées à ce cas de figure n'ont d'autre alternative pour se voir délivrer un pass sanitaire que "soit d’avoir un schéma vaccinal complet, soit de se faire dépister de nouveau pour obtenir une preuve de test négatif".

Elles pourront ainsi accéder, entre autres, aux grands événements rassemblant plus de 1000 personnes ou encore voyager hors de la France, selon les règles qui encadrent ce dispositif de lutte contre l’épidémie de Covid-19. 


ALG

Tout
TF1 Info