Covid-19 : la France face à la 7e vague

Covid-19 : des indicateurs en hausse, le virus progresse "fortement"

Publié le 8 octobre 2022 à 13h22
JT Perso

Source : TF1 Info

Les contaminations et hospitalisations liées au Covid-19 continuent de progresser.
61.121 nouveaux cas de Covid-19 ont été comptabilisés vendredi 7 octobre.
D'après l'agence Santé publique France, la circulation du virus est en forte progression sur "l'ensemble du territoire métropolitain".

Gestes barrières et vaccination sont plus que jamais de rigueur. L'épidémie de Covid-19 en France reste active, avec une hausse des hospitalisations et des contaminations pendant sa vague de rentrée, débutée en septembre. Selon les derniers bilans de l'agence Santé publique France, la circulation du Covid-19 a progressé "fortement sur l'ensemble du territoire métropolitain, en particulier chez les plus âgés".

Hausse des passages aux urgences liés au Covid-19

61.121 nouveaux cas ont été comptabilisés vendredi 7 octobre. Ce qui correspond à une augmentation de 26,6% par rapport aux chiffres une semaine plus tôt. Environ 16.800 personnes sont hospitalisées des suites du Covid-19. Les passages aux urgences pour des suspicions de Covid-19 sont aussi hausse avec 3890 occurrences, contre 3660 une semaine plus tôt. Concernant les décès en hôpital, établissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPA) et établissements et services médico-sociaux, (ESMS), ils sont en hausse de 10% sur une semaine, avec 217 cas.

Le retour de l'obligation du port du masque évoqué

Le taux d'incidence est en forte hausse dans la population des plus âgés, tandis que les moins de 20 ans sont moins touchés.  

Pour faire face à ce regain de l'épidémie, un retour de l'obligation du port du masque en espace clos n'est pas exclu par les autorités sanitaires. Selon l'enquête CoviPrev de Santé publique France, le port du masque était au plus bas en septembre.

Lire aussi

Au 3 octobre, 82,5% des 65 ans et plus avaient reçu une première dose de rappel au vaccin contre le Covid-19. 74,4% des 18 ans et plus avaient par ailleurs reçu une première injection. En conséquence du regain de l'épidémie, le gouvernement a avancé à début octobre le début de la campagne de vaccination liée au Covid-19.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info