Covid, bronchiolite, grippe : une triple épidémie inédite

Pénurie de Doliprane : le ministre de la Santé appelle à ne pas paniquer

A.B.
Publié le 9 décembre 2022 à 12h51
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

François Braun a mis les choses au point ce vendredi matin du BFMTV.
Il a voulu rassurer alors que l'approvisionnement en Doliprane reste difficile dans les pharmacies françaises.
Le ministre assure que la situation devrait s'améliorer rapidement.

Ne pas céder à la panique et ne pas faire de stock pour ne pas empirer la situation. C'est l'appel lancé ce vendredi matin, sur BFMTV, par le ministre de la Santé. Interrogé à propos des tensions sur l'approvisionnement en Doliprane qui touchent les pharmacies, et alors que la France est confrontée à une triple épidémie de Covid, grippe et bronchiolite, François Braun a alerté : "Hier (jeudi 8 décembre, ndlr) nous avons consommé trois journées de stocks" de Doliprane.

"Je ne veux pas qu'il y ait de moment de panique, que les gens stockent", a lancé le ministre alors que de nombreux Français s'inquiètent du manque de ce médicament, parmi les plus populaires du pays, notamment face à une épidémie de bronchiolite sans précédent depuis une dizaine d'années et qui touche les bébés. 

Difficultés sur le Doliprane pour enfants

Le Doliprane, l'équivalent du paracétamol mais produit par le laboratoire français Sanofi, fait face à des tensions d'approvisionnement depuis la pandémie de Covid-19, en raison notamment des tensions sur les chaînes de production engendrant des pénuries de médicaments et de paracétamol en particulier à travers le monde. Une situation particulièrement inquiétante pour de nombreux habitants de l'Hexagone alors que le traitement version Sanofi figurait parmi les marques préférées des Français en 2021, devant Samsung et Doctolib, selon un sondage Yougov. 

Lire aussi

Face aux difficultés de distribution, les autorités ont recommandé aux pharmaciens en France, courant novembre, de ne pas vendre plus de deux boîtes par patients. Des restrictions qui ne posent pas de problème pour les traitements pour adultes pour lesquels il existe "plein de solutions de substitution" au Doliprane, rappelle Philippe Besset, président de la FSPF, premier syndicat des pharmaciens.  Mais "sur la forme pédiatrique, 95% du marché est produit par Sanofi, il n'est pas possible de reporter tous les volumes sur un autre acteur", explique-t-il à l'AFP, expliquant n'avoir plus de Doliprane en suppositoires depuis deux mois dans sa pharmacie.

Un statut emblématique

Cette pénurie du médicament pour les plus petits s'explique principalement par "un problème de distribution" chez Sanofi, a détaillé François Braun sur BFMTV. "Nous avons eu un mouvement social chez Sanofi (...) qui produit et qui importe de l'Allemagne en France le sirop pour enfants chez ses distributeurs", a encore expliqué le ministre de la Santé avant d'assurer que "le mouvement social est en train d'être réglé" anticipant une reprise de la distribution. "On aura du Doliprane en fonction des besoins", a-t-il également précisé alors que le médicament ne sera pas approvisionné tout de suite dans toutes les pharmacies.

Pour tenter de redresser la situation, les autorités ont décidé de faire temporairement passer les commandes par les grossistes-répartiteurs pour la suspension pédiatrique, afin de mieux répartir les lots sur le territoire. 

Le paracétamol n'est pas seul concerné par les ruptures d'approvisionnement. Le phénomène frappe notamment certains antibiotiques, comme l'amoxicilline, au risque d'un problème majeur de santé publique selon certains médecins. Sont aussi concernés des insulines ou encore un traitement de tumeurs de la vessie. Mais le paracétamol a un statut emblématique qui cristallise les inquiétudes.


A.B.

Tout
TF1 Info