Pénurie de médicaments : le cri d'alerte d'un ado atteint de mucoviscidose

par A. LG
Publié le 27 mars 2023 à 14h38

Source : JT 20h Semaine

La pénurie de médicaments est synonyme de véritable angoisse pour certains malades.
Maxime, atteint de mucoviscidose, peine à se procurer ceux dont dépendent sa survie.
Le jeune homme de 15 ans a adressé en urgence une lettre au ministre de la Santé, François Braun.

Du jour au lendemain, tout peut basculer. C'est, en substance, le message que Maxime, 15 ans, a tenu à adresser en urgence au ministre de la Santé, François Braun, alors que la pénurie de médicaments qui perdure en France, le plonge, ainsi que toute sa famille, dans une angoisse quotidienne. Atteint de mucoviscidose, une maladie génétique grave qui se caractérise principalement par des atteintes digestives et respiratoires, le jeune garçon doit en effet suivre scrupuleusement un traitement composé de dix médicaments journaliers indispensables à sa survie. Or, dans ce contexte de tensions d’approvisionnement, ses parents peinent de plus en plus à s'en procurer quatre. 

"C’est un médicament que je prends matin et soir, si je n'ai plus ce médicament, je décède", a témoigné l'adolescent ce week-end auprès de BFMTV s'agissant de l'un d'eux. "Une vie de collégien peut basculer dans l'horreur", résume-t-il. 

"Incorrect"

"Ma pharmacie a réussi à avoir une boîte en téléphonant directement au laboratoire Pfizer", explique la mère du garçon évoquant un dépannage d'urgence il y a déjà quelques semaines concernant les hormones de croissance, nécessaires au développement du patient. Or, depuis février, l'officine en question ne parvient plus à se les procurer contraignant cette dernière à parcourir "45 kilomètres" pour qu'une autre pharmacie du département les lui délivre. Si une rupture totale venait à se confirmer, Maxime serait condamné à enchaîner les opérations.

"Je trouve ça incorrect qu'en France, à l'heure actuelle, on puisse dire : 'Je suis désolé, mais on n'a pas de solution à t'apporter car il n'y a pas de médicaments", s’indigne le père de l'adolescent.

Si le ministère de la Santé a répondu au courrier de Maxime adressé en février, lui affirmant que l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) se chargerait de son dossier, le patient et sa famille sont pour l'heure, toujours dans la même situation.

La France subit depuis plusieurs mois une pénurie de médicaments. Outre ces produits indispensables aux patients atteints de mucoviscidose, au nombre de 6000 en France, deux produits, largement utilisés par les Français, concentrent les inquiétudes : les versions pédiatriques du paracétamol et l'amoxicilline, l'antibiotique le plus prescrit dans le pays, principalement pour traiter les angines et otites infantiles.  


A. LG

Tout
TF1 Info