La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Pilule anti-Covid : le Paxlovid de Pfizer approuvé par l'Agence européenne des médicaments

M.G avec AFP
Publié le 27 janvier 2022 à 16h27
AFP PHOTO / PFIZER

AFP PHOTO / PFIZER

Source : AFP PHOTO / PFIZER

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a donné jeudi son feu vert au Paxlovid, la pilule anti-Covid de Pfizer.
Elle devient le premier médicament antiviral, pris par voie orale de ce type, autorisé au sein de l'Union européenne.
Le législateur européen conseille d'en limiter l'usage à certains publics.

Une nouvelle arme pour lutter contre le virus. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé jeudi la pilule anti-Covid de Pfizer, le Paxlovid. "Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA a recommandé l'octroi d'une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le médicament antiviral pris par voie orale Paxlovid", a indiqué le régulateur européen dans un communiqué.

Prévenir les formes graves et les décès

Cette gélule est particulièrement efficace pour réduire, de manière significative, les hospitalisations ou les décès chez les patients positifs au Covid-19 et qui présentent un risque d'en contracter des formes graves. Logiquement, l'EMA a suggéré "d'autoriser Paxlovid pour le traitement du Covid-19 chez les adultes qui n'ont pas besoin d'oxygène supplémentaire et qui présentent un risque accru que la maladie devienne grave". Dans ce cadre, les "bénéfices du médicament sont supérieurs à ses risques", affirme l'instance.

Pfizer avait déclaré en décembre que sa pilule anti-Covid réduisait de près de 90% les hospitalisations et décès chez les personnes à risque lorsque prise dans les premiers jours après l'apparition des symptômes. L'EMA estime, de son côté, qu'elle réduit "de manière significative" les risques d'hospitalisation et/ou de décès. La majorité des patients de l'étude étaient infectés par le variant Delta, a toutefois souligné l'agence, tout en annonçant que Paxlovid devrait rester efficace contre Omicron. 

Le laboratoire américain, déjà à l'origine de l'un des vaccins contre le coronavirus les plus utilisés, va donc mettre le premier médicament de ce genre - antiviral pris par voie orale - sur le marché de l'Union européenne. 

Les États-Unis, le Canada et Israël font partie d'une poignée de pays ayant déjà donné leur feu vert au traitement Pfizer. En France, la Haute autorité de santé l'a, également, déjà validé. 


M.G avec AFP