Covid-19 : la vie avec le virus

Plus de 2 millions de Français touchés par le Covid long

Idèr Nabili
Publié le 22 juillet 2022 à 14h09
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

D'après une étude de Santé publique France, près d'une personne sur trois ayant contracté le Covid-19 souffre d'une forme longue de la maladie.
Plus de deux millions de Français étaient concernés par une "affection post-Covid-19" au moment de ces travaux.

Les effets du Covid-19 ne se limitent pas à la seule durée de l'infection, et de nombreux Français en sont les malheureux témoins. D'après une étude publiée ce vendredi par Santé publique France et réalisée entre le 22 mars et le 8 avril derniers auprès de plus de 27.000 personnes, "30% des personnes ayant eu une infection Covid-19 plus de trois mois auparavant" présentaient les critères d'une "affection post-Covid-19", autre nom du Covid long.

"À l'échelle de la population française au moment de l'étude, l'affection post-Covid-19 concernerait 2,06 millions de personnes de plus de 18 ans", indique encore l'agence sanitaire. Un nombre conséquent, d'autant que le Covid long ne touche pas l'intégralité de la population de la même façon. Selon Santé publique France, les femmes, les actifs et les personnes ayant été hospitalisées présenteraient plus de Covid long que les autres contaminés. 

Des symptômes qui durent parfois plus d'un an et demi

Si ces symptômes persistants - tels que la fatigue, la toux, la perte de goût et d'odorat, la dépression, non expliqués par d'autres diagnostics - diminuent avec le temps, tout le monde ne s'en débarrasse pas pour autant. Ainsi, 18 mois après l'infection, "20% des personnes présentaient encore les critères d'une affection post-Covid-19", relève l'agence sanitaire.

Lire aussi

Santé publique France met toutefois en garde sur les limites de son étude. "Les résultats doivent être interprétés avec prudence", fait savoir l'agence. "Bien que la méthode permette d'assurer la représentativité de l'échantillon, les résultats reposent sur des volontaires recrutés à partir d'un panel. La proportion déclarée de personnes ayant été infectées par le Covid-19 est cependant comparable à celle estimée par les systèmes de surveillance."


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info