Malheureusement délaissée au profit d’activités numériques, la lecture possède des bienfaits sur le cerveau et le bien-être.
En plus de favoriser l’évasion et de procurer du plaisir, lire permet de relativiser sur ses problèmes.
Grâce aux effets thérapeutiques d’un bon roman, il est possible de soulager le stress.

41 minutes par jour, tel est le temps que les Français consacrent en moyenne à la lecture selon l’étude barométrique "Les Français et la lecture" menée en 2023 par le Centre National du Livre. À titre de comparaison, on dédie plus de trois heures par jour aux écrans. Selon cette même étude, un jeune sur cinq âgé entre 15 et 25 ans affirme ne pas lire du tout. Et pourtant, la lecture a des pouvoirs bénéfiques sur la santé. 

Lire un roman, un moyen d’oublier ses problèmes

Certaines expressions comme "être plongé dans un livre" ou "dévorer un livre" parlent d’elles-mêmes. À l’instar de la méditation, la lecture concentre l’attention d’une personne sur une seule tâche. Cela permet aux bouquineurs de faire abstraction de ce qui les entourent. En quelque sorte, le temps s’arrête. 

La lecture de romans active les régions du cerveau liées aux sensations tactiles et au mouvement. Lire représente une manière de se glisser dans la peau des personnages et de ressentir la même chose qu’eux. 

Le Docteur Josie Billington, chercheuse en sciences de la psychologie à l’Université de Liverpool, a publié de nombreux articles sur l’impact positif de la lecture littéraire sur le bien-être et la santé mentale. Dans le magazine en ligne Perspectives on reading, elle explique que la lecture permet de se sentir moins seul. En se plongeant dans l’histoire des autres, vous réalisez que d’autres personnes ont vécu des expériences similaires ou que votre vie est plus belle. 

Les effets thérapeutiques de la lecture

Pour le Docteur Josie Billington, "la littérature a des effets thérapeutiques". En plus d’entourer le lecteur d’une bulle de calme, elle fait baisser la tension musculaire et le rythme cardiaque. Dans le soulagement du stress, cette activité reste plus efficace que de marcher ou de boire une boisson réconfortante. L’Université de Cambridge au Royaume-Uni a mené une étude en 2023 sur plus de 10 000 adolescents américains. Il en ressort que les lecteurs précoces montrent moins de signes de stress et de dépression. 

Encore émergente dans les pays francophones, la bibliothérapie fait partie des prescriptions médicales dans les pays anglo-saxons. Depuis 2013, des médecins prescrivent à leurs patients des abonnements à la bibliothèque. Cette pratique consiste à proposer des conseils de lecture afin de permettre aux malades de se divertir ou de prendre de la distance vis-à-vis de leurs maux. 

Est-ce que toutes les lectures soulagent le stress ?

Selon un sondage réalisé en 2020 par l’Institut Odoxa pour le compte du Syndicat national du livre, les Français lisent en moyenne 8,4 livres par an. Le roman policier remporte 45 % des suffrages devant les romans contemporains (32 %) et fantastiques (28%). Ce succès est d’autant plus mérité qu’il s’agit du seul genre à soulager le stress en raison de sa capacité à transporter le lecteur dans un ailleurs. A contrario, lire des articles dans un magazine ou un guide pratique aura peu d’effets sur votre bien-être.  

Mais attention au support ! La lecture sur écran n’active pas les mêmes fonctions cérébrales que la version papier. Ses bienfaits sur la santé mentale sont donc moindres. Publiée le 12 décembre 2023 dans la revue Review of Educational Research, une étude espagnole soutient que la lecture de textes imprimés favorise davantage la compréhension que la lecture sur écran. On lit plutôt en diagonale sur les supports numériques, ce qui empêche de s’immerger complètement dans la narration. La lecture perd alors de ses vertus. 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info