Qu'est-ce que l'orthorexie, ce trouble obsessionnel de l'alimentation encore méconnu ?

par Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO
Publié le 15 avril 2024 à 12h09

Source : JT 20h Semaine

L'orthorexie est un trouble qui se caractérise par une obsession de manger de la nourriture jugée saine.
Les personnes souffrant de ce trouble s'imposent un contrôle très strict sur la qualité des aliments.
L'obsession génère de l'isolement social, de l'anxiété, voire de la dépression chez les orthorexiques.

Une personne anorexique ou boulimique présente une obsession sur la quantité de nourriture, une personne qui souffre d’orthorexie, elle, se focalise sur la qualité. Son comportement alimentaire est dicté par une volonté de consommer uniquement des produits jugés sains et bons pour la santé. On décrypte ce trouble minimisé qui peut entraîner des conséquences néfastes sur la santé mentale.  

Qu'est-ce que l'orthorexie ?

C’est en 1997 que le docteur Steven Bratman évoque pour la première fois ce comportement alimentaire déviant. Le mot "orthorexie" est composé des termes "ortho" et "orexie" qui signifient "correct" et "appétit" en grec. Ce trouble est caractérisé par une obsession de consommer des aliments sains et qualitatifs. Derrière cette attitude de ne rechercher que de la nourriture saine, il y a la volonté de rester en bonne santé, de perdre du poids et prendre soin de soi. Toutefois, cette attitude devient une obsession qui implique un besoin de contrôle et une peur maladive d’empoisonner son corps. Pour Patrick Denoux, professeur de psychologie interculturelle, ce comportement est lié à la pression mise par les politiques de santé qui préconise le "manger mieux", en équilibrant son alimentation. Pourtant, nos assiettes se retrouvent bourrées de pesticides, additifs et autres colorants. Les scandales alimentaires et les rappels de produits fréquents peuvent aussi conduire à une hypovigilance. À l’AFP, le professeur explique "nous vivons une mutation culturelle de l'alimentation qui nous amène à douter fondamentalement de ce que nous mangeons à cause de l'éloignement du producteur et du consommateur, de la délégation du contrôle par le consommateur à des institutions lointaines, des crises alimentaires". 

Quels sont les symptômes associés à l’orthorexie ?

Les personnes souffrant d’orthorexie sont angoissées à l’idée de manger des aliments jugés malsains. Elles sont sans cesse préoccupées par la nourriture, ressentent un sentiment de culpabilité lorsqu’elles craquent pour un produit qu’elles n’estiment pas "sain", elles passent en revue chaque détail nutritionnel, font l’impasse sur les sorties et les restaurants, et recherchent constamment la meilleure façon de préparer ou de cuisiner leurs aliments. Elles ne ressentent aucun plaisir à manger, et développent une hypocondrie. Ce besoin de contrôle génère de l’isolement, de l’anxiété, voire de la dépression. Ce régime très strict peut aussi provoquer des carences en vitamines et affecter le bon fonctionnement hormonal. 

Comment diagnostiquer l’orthorexie ?

Même si l’orthorexie présente des points communs avec l’anorexie, cette obsession n’est pas considérée comme un trouble du comportement alimentaire, mais un trouble obsessionnel de l’alimentation. De ce fait, le diagnostic clinique n’est pas reconnu par les classifications internationales de maladies mentales. Les psychothérapeutes et professionnels de santé se basent sur le test de Bratman pour identifier le rapport à l’alimentation. Ce test comporte une série de questions telles que "la valeur nutritionnelle de votre repas est-elle plus importante que le plaisir de le déguster" ou encore "avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments "sains" ?". Il est conseillé de consulter un nutritionniste et un psychologue pour pouvoir adopter un rapport plus détendu face à la nourriture.


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info