L’Organisation Mondiale de Santé préconise de ne pas dépasser les 25 grammes de sucre par jour.
Or, une majorité des Français dépasse très largement cette dose, jusqu’à trois fois dans certains cas.
Le sevrage de sucre provoque de nombreuses réactions dans notre organisme.

Le sucre agit comme une drogue sur notre cerveau. En effet, plus on en mange, plus on en veut. Or la consommation excessive de sucre dans notre organisme peut causer des problèmes de santé plus ou moins graves. Dans le cadre d’un régime ou d’un recadrage alimentaire, il est possible que l’on soit amené à réduire drastiquement la consommation de sucre. Or, il faut savoir qu’un tel sevrage provoque bien des effets sur le corps et sur le mental. 

Fatigue, maux de tête, irritabilité…

Comme pour le sevrage à n’importe quelle substance addictive, l’arrêt du sucre s’avère difficile les premiers jours. D’après certaines études, l’addiction au sucre ressemble à la dépendance à la cocaïne. 

Il faut entre 5 et 20 jours pour être sevré et cette période met le corps à rude épreuve. Généralement, l’arrêt du sucre provoque de grosses fatigues, des maux de tête et des migraines, des chutes de tension, des nausées ou encore des vertiges. Cela est dû à la fin du "circuit de récompense" et l’arrêt de la dopamine. 

Le cerveau n’ayant plus accès à sa "récompense", il se trouve parfois dans un état de brouillard et de frustration. L’organisme passe ensuite par une autre phase appelée la cétose ou "grippe cétogène", c’est-à-dire que le corps va puiser son énergie dans les graisses. Dans cet état, les personnes peuvent ressentir des étourdissements, des difficultés à se concentrer ou avoir un rythme cardiaque irrégulier. Cet état est passager et une fois dépassé, la qualité de vie est nettement améliorée. 

Les bienfaits d’une alimentation peu sucrée

"Le problème n’est pas tant de manger du sucre, mais d’en manger trop, trop souvent et à travers des aliments qui ne sont pas forcément intéressants d’un point de vue nutritionnel", explique la diététicienne nutritionniste Vanessa Bedjaï-Haddad à nos confrères de Doctissimo. D’autant plus que l’arrêt ou la réduction drastique de la consommation de sucre a des effets bénéfiques sur notre corps et notre santé en général, à commencer par une perte de poids. Puisque l’on consomme moins de sucre, on ingère moins de calorie. L’arrêt du sucre permet aussi de gagner en énergie parce que le corps parvient à mieux gérer les pics de glycémie. Moins de sucre, c’est aussi moins de risques de caries, car les bactéries qui se déposent sur nos dents sont très friandes des aliments sucrés. La réduction ou l'arrêt du sucre est aussi bénéfique pour garantir un meilleur fonctionnement du pancréas, une diminution du risque de déclencher du diabète. On protège aussi mieux les vaisseaux sanguins et les artères, de ce fait, on réduit le risque d'infarctus.  


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info