La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Outre-mer : la Martinique seule concernée par les mesures de reconfinement

A.D.
Publié le 29 octobre 2020 à 19h08
Outre-mer : la Martinique seule concernée par les mesures de reconfinement

Source : PATRICE COPPEE / AFP

EXCEPTION - En Outre-mer, le reconfinement ne sera appliqué qu'en Martinique, a indiqué le Premier ministre ce jeudi. Pour les autres territoires ultramarins, des tests seront en revanche exigés au départ comme à l'arrivée.

La Martinique seule concernée. Au lendemain de l'annonce par Emmanuel Macron d'un reconfinement national jusqu'au 1er décembre au moins, Jean Castex a détaillé les mesures qui entre en vigueur à minuit dans la nuit de jeudi à vendredi, et notamment pour les territoires d'outre-mer pour lesquels le chef de l'État avait déjà fait état d'"adaptations"

"À compter de ce soir minuit, le confinement sera décrété sur l’ensemble du territoire français, et jusqu’au 1er décembre à minima. Seule exception : pour les départements et territoires d’outre-mer, où le virus circule moins vite, ce dispositif ne sera appliqué qu’à la Martinique", a indiqué le Premier ministre, précisant que "des tests seront en revanche exigés au départ ou à l’arrivée de ces territoires"

Une épidémie en décalage

De fait, les territoires ultramarins vivent une épidémie de Covid-19 en décalage avec la métropole. Actuellement, si certains territoires - comme la Guadeloupe, la Martinique ou la Polynésie - connaissent une deuxième vague importante, d'autres sont pour l'instant moins touchés par cette recrudescence du virus, comme la Guyane, Mayotte ou La Réunion. 

Lire aussi

La Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna, qui ont quasiment entièrement fermé leur frontière et instauré des quatorzaines drastiques à l'arrivée, sont pour leur part épargnés par l'épidémie.

Lors de la première vague, les mesures de confinement avaient été décidées pour l'ensemble du pays, Outre-mer compris, alors même que les territoires ultramarins étaient alors peu touchés par l'épidémie. 

Une décision qui avait été critiquée, d'autant que certains territoires avaient été ensuite déconfinés, toujours en même temps que la métropole, quand l'épidémie arrivait sur leur sol. Ce fut notamment le cas de la Guyane et de Mayotte, particulièrement touchés par la première vague épidémique, mais à contretemps de l'Hexagone.       


A.D.

Tout
TF1 Info