La France face à une 3e vague d'ampleur

Reprise de l'épidémie de Covid-19 en France : que disent vraiment les chiffres ?

La rédaction de LCI
Publié le 20 juillet 2020 à 22h44
JT Perso

Source : TF1 Info

CORONAVIRUS - Plusieurs signes jugés "inquiétants" de reprise de l'épidémie de Covid-19 ont été constatés en France. Qu'en est-il réellement ?

Ils sont surveillés par les autorités comme le lait sur le feu. On parle là des nombreux indicateurs, tels les appels à SOS Médecins, le nombre d'hospitalisations ou encore ce qu'on appelle le "R zéro", à savoir le taux de reproduction de base d'un virus. Et justement ces chiffres, peuvent-ils être comparés avec ceux de la première vague ? TF1 a tenté l'expérience.

Le "R zéro"

Combien de personnes un malade contamine-t-il à présent en moyenne ? En mars 2020, il était de 2,8. Actuellement, il est de 1,18. Mais il est en train d'augmenter dans presque toutes les régions du territoire. Trois d'entre elles sont particulièrement scrutées : Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'Île-de-France et les Pays de la Loire. "C'est légèrement au-dessus de 1, ce qui veut dire que l'épidémie est en train de repartir, doucement mais sûrement. Et donc il faudrait que ce soit en-dessous de 1 pour que l'épidémie ne reparte pas", explique à TF1 le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Lire aussi

Les appels à "SOS Médecins"

Leur nombre est actuellement en hausse pour la troisième semaine consécutive, pour atteindre 2.339 appels, soit à peu près autant qu'en mars (2.307). "Il y a cinq ou six mois, c'était le début d'une épidémie. Là, c'est une fin... Qui ne finit pas. Elle se prolonge par une circulation endémo-épidémique, c'est-à-dire que le virus est toujours là", décrypte le professeur Yves Buisson, épidémiologiste membre de l'Académie de médecine. 

Le nombre d'hospitalisations

On dénombre, aujourd'hui en France, 4.000 nouveaux cas de Covid-19 en moyenne chaque semaine. Mais le nombre d'hospitalisations, lui, continue de baisser. Concrètement, à cette heure, seules trois régions du territoire ont un taux d'occupation supérieur à 10% : l'Île-de-France (21%), les Hauts-de-France (10%) et le Grand-Est (10%). Pour mémoire, le seuil d'alerte reste fixé à 60%.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info