Dans un rapport publié jeudi, la Fédération hospitalière de France a alerté sur la situation financière des Ehpad publics français.
Le déficit d'une grande majorité d'établissements s'est creusé lors du dernier exercice.

Une conjoncture alarmante. Dans un rapport publié jeudi 18 avril, la Fédération hospitalière de France (FHF) sonne l'alerte sur la situation financière des Ehpad publics français. Alors que l'Hexagone pourrait être confronté dans les prochaines années à "une vague démographique du Grand Âge sans précédent", leur situation financière s'est considérablement dégradée. Selon une grande enquête réalisée par la FHF en mars 2024, près de 85% des 730 établissements comptabilisés en France a enregistré un résultat déficitaire lors de l’exercice 2023.

Un chiffre record alarmant, (10 points de plus par rapport à 2022 et 40 points de plus qu'en 2019), d'autant plus préoccupant que le taux d'occupation des Ehpad publics est presque revenu au niveau de l'avant Covid-19, avec un taux moyen de 94,4% (+1 point par rapport à 2022 et +2,4 points par rapport à 2021). 

Le niveau de déficit des Ehpad publics a dépassé le seuil d’alerte
Arnaud Robinet, président de la FHF

Le niveau de déficit moyen par établissement s'est fortement aggravé ces dernières années, passant de 3226 euros en 2022 à 3850 euros en 2023 (+19,3%). Cela a représenté un manque à gagner total d’environ 800 millions d'euros lors du dernier exercice, en hausse de 60% sur un an. "Le niveau de déficit des Ehpad publics a dépassé le seuil d’alerte. Cette situation impose une action nette et résolue", appelle Arnaud Robinet, président de la FHF. "Ce qui se joue aujourd’hui, c’est l’adaptation de notre société, qui vieillit, aux besoins nouveaux des personnes. Une offre publique accessible partout est indispensable pour les personnes âgées, pour les familles, pour la société. Elle le sera plus encore demain", ajoute-t-il.

Évolution du déficit des Ehpad publics
Évolution du déficit des Ehpad publics - Fédération hospitalière de France

Par conséquent, le président de la FHF appelle le gouvernement à prendre un certain nombre de "mesures d’urgence", accompagnées d'une "stratégie pluriannuelle claire". La Fédération, qui réunit plus de 1000 établissements publics de santé, préconise d'augmenter de "5% le forfait soin des Ehpad - pour assurer le financement de la reconduction des moyens et des mesures nouvelles, notamment les 6000 recrutements par an nécessaires -" et de 5% les tarifs hébergement administrés par les Conseils départementaux. 

En parallèle, elle réclame un engagement du gouvernement pour "réviser les règles socio-fiscales qui pénalisent les établissements et services médicosociaux publics par rapport au secteur privé". "Il y a urgence", assène la FHF.


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info