La journée mondiale de lutte contre les cancers a lieu ce dimanche 4 février.
L'occasion de mettre l'accent sur une série d'avancées récentes pour les malades.
TF1info en a sélectionné trois, portant respectivement sur le traitement de la maladie, la prévention et le champ professionnel.

Caractérisé par la prolifération de cellules malignes, le cancer touche les cinq continents et toutes les catégories de population, même si les plus âgés sont bien plus souvent touchés. Le nombre de morts de cette maladie a été évalué à 9,74 millions pour l'année 2022 par le CIRC, qui anticipe une hausse de près de 90% des décès d'ici à 2050. À titre de repère, sur cent décès, en moyenne 56 sont des hommes pour 44 femmes. 

Outre les chiffres-clé diffusés par l'OMS à l'occasion de la journée mondiale, célébrée cette année ce dimanche 4 février, cette date est aussi l'occasion de s'attarder sur certaines avancées majeures, synonymes d'espoir pour les malades. 

Piste vaccinale prometteuse contre le cancer du pancréas

L'une d'entre elles concerne la recherche vaccinale, plus particulièrement en matière de cancer du pancréas. Alors que plusieurs vaccins, conçus pour empêcher les risques de récidive de ce type de cancers, sont en cours d’essais cliniques, l'un d'entre eux, ELI-002 2P, a fait l'objet d'une publication dans le journal Nature Medicine le 9 janvier dernier. 

Développé par la firme américaine Elicio Therapeutics, ce produit permet de booster le système immunitaire pour l’entraîner à repérer des mutations du gène KRAS, particulièrement fréquentes dans le cancer du pancréas, détaille Le Monde, qui s'est fait l'écho cette semaine de cette avancée prometteuse. Les résultats de ces premiers essais cliniques avaient notamment vocation à s'assurer que le vaccin est sans danger. 

Découverte capitale du CNRS contre le cancer du sein

De son côté, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) a annoncé sur son site qu'une étude menée par une équipe franco-américaine sous sa houlette, a révélé le rôle primordial joué par une protéine dans le développement des métastases chez les femmes atteintes d'un cancer du sein agressif ou réfractaire aux traitements. La responsable ? SMYD2, présente dans toutes les cellules de notre corps, mais en nombre bien plus important dans ces formes de cancers. 

Capitale, cette découverte pourrait révolutionner la lutte contre le cancer de sein, dont un sur cinq donne des métastases.

Reconnaissance du cancer comme maladie professionnelle

Enfin, le cancer du sein d'une femme a été reconnu le 15 janvier dernier comme maladie professionnelle dans le Grand Est. La concernée, dont le dossier était porté par le Syndicat National des mineurs CFDT, est une ancienne salariée d'un hôpital privé de la caisse des mines à Freyming-Merlebach en Moselle. Il s'agit de la septième personne seulement en France à obtenir cette reconnaissance.

Pour rappel, selon des études de l’Inserm et de l’Anses, le travail de nuit, la radiation et les produits toxiques sont les trois facteurs reconnus à risque en matière de cancer du sein. Les malades qui pensent que leur cancer du sein est lié à leur activité professionnelle sont invités à se rapprocher de la CFDT afin qu'une aide leur soit apportée pour constituer un dossier.


Audrey LE GUELLEC

Tout
TF1 Info