L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé alerte sur les risques de graves effets secondaires de certains médicaments contre le rhume.
Dans de rares cas, les produits vasoconstricteurs comme le Dolirhume, l'Actifed ou l'Humex pourraient déclencher des AVC ou des infarctus.
L'autorité de santé rappelle que le rhume "guérit spontanément en 7 à 10 jours".

L'hiver approche et les virus ressurgissent. Avec le retour de températures plus froides ces derniers jours, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte sur le risque induit par la prise de certains médicaments antirhume, prisés du grand public pour soigner nez qui coule et gorge qui gratte. Les produits pointés du doigt par l'ANSM sont ceux appartenant à la famille des vasoconstricteurs, c'est-à-dire les médicaments qui visent à déboucher le nez. 

Ils existent aujourd'hui sous deux formes : des sprays nasaux, dont l'utilisation est soumise à une prescription obligatoire et des comprimés oraux, disponibles en libre-service dans les pharmacies. Or, l'ANSM tente depuis plusieurs années de limiter le recours à ces cachets par voie orale. Et pour cause : l'ingestion de tels produits peut déboucher sur de graves effets secondaires. "Des infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux peuvent se produire après utilisation de médicaments vasoconstricteurs destinés à soulager les symptômes du rhume", indique l'agence dans un communiqué publié dimanche.

Le rhume, une infection virale bénigne

Le risque de connaître un AVC ou une crise cardiaque à cause d'un vasoconstricteur demeure très faible, mais le "caractère non indispensable" de ces médicaments luttant contre "une rhinopharyngite bénigne d’origine virale" a poussé l'autorité à sonner l'alerte. Tous les ans, les cas d'effets secondaires graves sont "persistants", rappelle-t-elle, "en dépit des actions déjà mises en place" pour lutter contre le problème. 

Dans le détail, l'ANSM donne une liste de huit médicaments à éviter durant l'hiver à cause de ce risque : Actifed Rhume, Actifed Rhume jour et nuit, Dolirhume Paracétamol et Pseudoéphédrine, Dolirhumepro Paracétamol Pseudoéphédrine et Doxylamine, Humex Rhume, Nurofen Rhume, Rhinadvil Rhume Ibuprofène/ Pseudoéphédrine et Rhinadvilcaps Rhume Ibuprofène/ Pseudoéphédrine. Le rhume, une infection sans conséquences sur la santé, "se guérit spontanément en 7 à 10 jours", rappelle l'agence de santé.

Les professionnels de santé recommandent des gestes tout simples pour limiter les symptômes de cette maladie. Lorsque vous êtes enrhumés, il est notamment conseillé d'"humidifier l’intérieur du nez avec des solutions de lavage adaptées, comme un sérum physiologique ou des sprays d’eau thermale ou d’eau de mer", précise l'ANSM. L'organisation rappelle aussi l'importance de s'hydrater suffisamment et d'aérer les pièces de son logement.


Theodore AZOUZE

Tout
TF1 Info