Les rendez-vous médicaux de prévention proposés à partir du 1er octobre, voici comment en bénéficier

par A. Lo.
Publié le 19 juillet 2023 à 12h28

Source : TF1 Info

Des rendez-vous de prévention vont être instaurés afin de permettre un "bilan de santé complet et gratuit" lors de trois âges clés de la vie.
Les premiers rendez-vous seront proposés à partir du 1er octobre.
TF1info vous explique comment cela va se passer.

Une visite médicale à des âges clés de la vie. Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, les nouveaux rendez-vous de prévention institué par la loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2023 vont débuter dès le mois d'octobre pour la tranche d'âge des 45/50 ans. TF1info vous fait découvrir les détails et modalités de cette nouvelle consultation médicale qui sera proposée par l'Assurance-maladie afin de faire un "bilan de santé complet et gratuit" à trois moments de la vie de chacun.

Qui est concerné ?

Ce rendez-vous de prévention s'adressera, à termes, à trois tranches d'âge, considérées comme les âges clés de la vie. Une consultation sera proposée aux personnes ayant autour de 20 ans, une autre à celles qui ont entre 45 et 50 ans et une dernière aux personnes autour de 60 ans.

Tout juste mis en place, ce dispositif sera d'abord ouvert aux 45/50 ans, à partir du 1er octobre 2023, a précisé le ministre de la Santé, François Braun, à l'Assemblée nationale ce mardi 18 juillet. "Nous débutons les rendez-vous 'prévention' au 1er octobre prioritairement auprès de la tranche d'âge des 45/50 ans, qui sont les plus concernés, et vers lesquels nous allons aller en priorité pour proposer des parcours de santé complets", a-t-il ainsi indiqué. Les autres tranches d'âges concernées seront visées un peu plus tard, à partir de début 2024, selon le cabinet de François Braun.

À quoi sert ce rendez-vous ?

Ces rendez-vous de prévention, gratuits, sont présentés comme un temps "pour améliorer sa santé et agir contre l'apparition de nombreuses maladies". Un questionnaire à remplir avant le rendez-vous abordera ainsi des sujets pluriels, tels que l'alimentation, les éventuelles addictions, l'activité physique, la santé sexuelle.

Ces sujets pourront ensuite être discutés avec le soignant. "Avec les conseils d’un professionnel, chacun peut établir ses priorités et agir pour améliorer sa santé", assure ainsi le gouvernement sur la page dédiée à ces rendez-vous. En fonction de l'âge, les patients pourront par ailleurs bénéficier de rappels de vaccination ou de dépistages de cancer.

Lors de la présentation de ce dispositif, le ministre de la Santé avait ainsi détaillé les différents types d'examens qui pourraient être proposés aux âges visés lors de ces rendez-vous. À 25 ans, les professionnels de santé "feront le point sur les vaccins, l'activité physique, d'éventuelles addictions ou difficultés liées au début de la vie professionnelle", avait indiqué le médecin urgentiste de formation.

À 45 ans, l'examen sera axé sur "la nécessité de participer au dépistage du cancer du sein, du colon ou de la prostate", avec également un "bilan sur l'activité physique et d'éventuels troubles de la santé mentale". Deux décennies plus tard, la visite médicale servira à "la prévention de la perte d'autonomie, le dépistage des cancers et de toutes les maladies qui peuvent être prévenues", avait encore ajouté François Braun.

Comment prendre rendez-vous ?

Lorsque les patients se rapprocheront des tranches d'âge visées, ils seront contactés par l'Assurance-maladie pour les informer d'une possibilité de rendez-vous de prévention. Celui-ci pourra être pris auprès d'un médecin mais aussi d'une sage-femme, d'une infirmière ou d'un pharmacien. Avant le rendez-vous, les assurés volontaires devront remplir un questionnaire pour préparer cet entretien de santé.


A. Lo.

Tout
TF1 Info