Aussi appelé le "syndrome de la clé dans la serrure", ce phénomène est en réalité dicté par votre cerveau et non par votre vessie.
Ce syndrome touche plus fréquemment les femmes d’un certain âge, lors de la pré-ménopause.
Si l’envie urgente débarque, concentrez-vous sur autre chose une fois arrivé chez vous, ou faites une activité comme lire ou cuisiner.

Vous avez tous déjà vécu cette situation : arrivé devant chez vous, l’envie pressante d’aller uriner se fait ressentir… et est plus forte que tout. Et c’est généralement à ce moment-là que vous peinez à introduire la clé dans la serrure ou que vous faites tomber votre trousseau, retardant ainsi votre moment de détente aux toilettes. Sachez que cela porte un nom : le syndrome du paillasson, aussi appelé le "syndrome de la clé dans la serrure". 

Davantage les femmes que les hommes ?

Si ce syndrome est commun, sa cause exacte n’est pas tout à fait claire. Une étude a toutefois démontré que, à l’approche de notre domicile, on inculque de manière inconsciente à son cerveau qu’il est temps d’aller uriner. Il est donc supposé que ce syndrome du paillasson est lié à des facteurs psychologiques ; le fait de se retrouver dans un environnement familier serait susceptible de déclencher un sentiment de relaxation et de sécurité, ce qui peut à son tour entraîner un relâchement de la vessie et accentuer l’envie d’aller aux toilettes. Pas de panique donc, ce phénomène n’est en aucun cas lié à une pathologie ou à une incontinence, puisqu’en réalité votre vessie n’est pas pleine.

Selon Véronique Delaporte, urologue et chirurgienne à l'Hôpital de la Conception à Marseille, ce syndrome concerne davantage les femmes "dans deux tiers des cas". "Mais les hommes aussi sont concernés, atteste-t-elle au média M Provence. On remarque que ce phénomène touche plus fréquemment les femmes d’un certain âge, notamment dans la période pré-ménopause, mais ça touche aussi les jeunes femmes. Cela correspond également à un vieillissement naturel de la vessie."

Comment remédier à ce syndrome ?

Pour remédier à ces envies pressantes, plusieurs méthodes existent. Notamment en rééduquant notre périnée ou en revoyant son alimentation. En effet, "une meilleure hygiène diététique en évitant les boissons excitantes comme le thé, le café, certains alcools, des produits épicés", va limiter l’envie soudaine et urgente d’aller uriner. Aussi, lorsque l’envie survient, prenez plutôt le temps de respirer au lieu de courir aux petits coins.

Vous pouvez aussi essayer de rééduquer votre cerveau en vous forçant à ne pas céder à la tentation en cas d’envie pressante. Une fois arrivé chez vous, si l’envie urgente débarque, allez vous concentrer sur autre chose, ou faire une activité comme lire ou cuisiner pour faire passer cette envie. Autre solution : vider sa vessie avant de se mettre en route pour rentrer chez soi, car celle-ci met environ trois à quatre heures à se remplir. Une envie d’uriner survenant trop peu de temps après être allé aux toilettes est la preuve qu’il s’agit d’un faux signal.


Marie BOUISSEREN pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info