L'info passée au crible
Verif'

Tennis : la cascade d'abandons au tournoi de Miami associée de manière trompeuses aux vaccins

Thomas Deszpot
Publié le 4 avril 2022 à 18h34
Si le nombre d'abandons a été conséquent lors de ce tournoi, l'influence potentielle des vaccins a été très vite écartée.

Si le nombre d'abandons a été conséquent lors de ce tournoi, l'influence potentielle des vaccins a été très vite écartée.

Source : CHANDAN KHANNA / AFP

De très nombreux abandons ont été déplorés la semaine passée lors du tournoi de tennis de Miami.
En ligne, les réactions se sont multipliées, faisant un lien entre ces défaillances physiques et la vaccinations des joueuses et joueurs.
Quelques recherches permettent de constater que les causes de ces abandons sont le plus souvent des blessures sans lien avec un quelconque vaccin.

Comme chaque année au printemps, Miami accueilli un prestigieux tournoi de tennis. L'édition 2022, qui s'est achevée ce weekend sous le soleil floridien, n'a pas seulement attiré l'attention des fans de sport. En effet, le tournoi a été marqué par des abandons à répétition, une hécatombe que certains jugent particulièrement suspecte.

Des messages postés sur les réseaux sociaux s'étonnent du retrait de plus de 15 joueurs et joueuses avant ou pendant la compétition, suggérant que les vaccins contre le Covid en seraient responsables. "Ne partez pas si vite, vous prendrez bien une 4e dose !? 17 abandons au tournoi de tennis de Miami. Ce doit être le climat", peut-on notamment lire. "Plus personne ne se moque de Novak Djokovik désormais, n'est-ce pas !", lance un autre internaute, le champion serbe ayant à de multiples reprises exprimé ses réserves au sujet de la vaccination.

Blessures physiques et accumulation de fatigue

Surpris par les théories évoquant un "carnage bizarre" à Miami, un internaute a remonté le fil des multiples abandons enregistrés durant le tournoi, en grande majorité chez des joueuses. La Française Caroline Garcia, par exemple, a expliqué souffrir "d'une blessure à un pied" depuis le mois de février. Difficile d'y voir un lien avec la vaccination, pas plus que pour la blessure de la championne Simona Halep, touchée par une déchirure à la cuisse gauche. 

Méconnues du grand public, Anhelina Kalinina et Anna Kalinskaya ont de leur côté abandonné en raison de blessures respectives à la cuisse et au bras. Originaire de République tchèque, Karolina Muchova a mis en avant une blessure à l'abdomen. Sur le retour après une pause de deux mois sans jouer, elle a expliqué que l'enchaînement des matches avait été trop rude pour lui permettre d'enchaîner une rencontre supplémentaire durant le tournoi.

Lire aussi

Quand ce n'est pas le physique qui lâche, c'est parfois le mental qui joue des tours aux sportifs. Lors des huitièmes de finale du tableau féminin, Victoria Azarenka a décidé d'abandonner faute de parvenir à jouer convenablement. Opposée à une jeune adversaire de 16 ans et largement dominée, elle a mis fin à son match prématurément, suscitant de vives critiques. Finaliste à Roland-Garros en 2020, Sofia Kenin n'a pas fourni de détails quant aux raisons de son retrait du tournoi, mais des observateurs rappellent que la championne américaine avait déjà eu toutes les peines du monde à trouver ses marques lors du récent tournoi d'Indian Wells. Un rendez-vous auquel elle avait pris part, mais au cours duquel elle a commis pas moins de 73 fautes directes, une maladresse rare au plus haut niveau. 

Dans la tableau masculin, le très prometteur Italien Jannik Sinner a lui aussi dit "stop", trahi par des douleurs aux pieds. "J'avais des ampoules et je ne pouvais pas bouger. J'ai commencé à les ressentir hier, durant le dernier match", a-t-il confié à sa sortie du court. En marge du tournoi, notons qu'aucun sportif n'a évoqué la vaccination comme cause de sa méforme ou de son incapacité à jouer. La presse spécialisée évoque un début d'année très dense sur le circuit, avec un enchaînement intense de tournoi. La climat humide de Miami, quant à lui, peut avoir fait office de facteur aggravant. La numéro 1 mondiale polonaise Iga Swiatek a d'ailleurs indiqué qu'elle ne s'alignerait pas à Charleston (États-Unis) cette semaine, après avoir disputé un "marathon" de trois tournois. Fatiguée, elle préfère se préserver et observer un temps de repos. 

Notons que s'il est rare d'enregistrer autant d'abandons lors d'un même tournoi, il ne s'agit pas ici d'un cas isolé dans l'histoire récente du tennis. En 2013, bien avant l'épidémie de Covid-19, le Grand Chelem de Wimbledon avait notamment été le théâtre d'une série de forfaits surprenante. Rien que le 3e jour, pas moins de 7 joueurs et joueuses avaient jeté l'éponge, "victimes du mauvais sort", comme le résumait Eurosport à l'époque.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas Deszpot

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info