Dépistage des voyageurs venant de Chine : des tests pour "suivre les différents variants", justifie Braun

A. Lo. avec AFP
Publié le 1 janvier 2023 à 16h21

Source : JT 20h Semaine

Depuis ce 1er janvier, des tests PCR sont effectués de manière aléatoire sur les passagers entrant en France en provenance de Chine.
Une mesure justifiée par le ministre de la Santé, François Braun.
Selon lui, cela devrait permettre "de suivre de façon extrêmement précise les différents variants".

Retour des tests à l'aéroport. Face à l'explosion des cas de Covid en Chine et la fin de toute politique de suivi, la France a décidé d'effectuer à nouveau des tests PCR de manière aléatoire sur les passagers en provenance de Chine et qui entrent sur son territoire. Une mesure justifiée par le ministre de la Santé, François Braun, en visite à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle aux côtés du ministre des Transports, Clément Beaune, ce dimanche 1er janvier.

Une discussion européenne dans la semaine

Loin d'être "un contrôle qui empêcherait des citoyens de rentrer sur notre territoire", ces tests seraient "un contrôle plus scientifique, qui va nous permettre de suivre de façon extrêmement précise les différents variants", a-t-il déclaré à la presse, ajoutant que pour le moment, "ce sont essentiellement des variants Omicron qu'il y a actuellement en Chine". Le ministre a par ailleurs annoncé qu'allait se tenir "une discussion au niveau européen dans la semaine pour harmoniser ce modèle de prise en charge". 

À l'instar d'autres pays, comme le Royaume-Uni, l'Italie ou les États-Unis, la France a décidé de prendre des mesures sanitaires supplémentaires pour les voyageurs venant de Chine, alors que le pays est submergé par une déferlante de malades. Depuis dimanche, ils doivent obligatoirement porter un masque chirurgical et ils ont consenti au préalable à être soumis à des tests PCR aléatoires, à leur arrivée. À partir de jeudi, ils devront aussi présenter un test (PCR ou antigénique) négatif de moins de 48 heures au départ de leur vol. Les mesures sont prévues jusqu'au 31 janvier.

"Il y a six vols qui viennent de Chine de manière hebdomadaire en France, 10 si on inclut les vols à partir de Hong Kong", a précisé Clément Beaune. La plupart des passagers en provenance de Chine ne font néanmoins que transiter par le hub aéroportuaire de Roissy-Charles-de-Gaulle. 

Parmi les 300 passagers du vol Pékin-Paris ayant atterri en fin de matinée, une soixantaine sont entrés sur le territoire français. Tous ont accepté de passer un rapide test PCR avant d'aller récupérer leurs bagages. Avant d'être testés, l'identité des voyageurs est prise par les agents du centre de dépistage situé dans le Terminal 2E de Roissy. Si leur test s'avère positif, ils sont rappelés et doivent s'isoler sept jours, comme ils y ont consenti à leur départ.


A. Lo. avec AFP

Tout
TF1 Info