Covid-19 : le défi de la vaccination

Vaccination des soignants : l'appel de 96 médecins pour une obligation "avant septembre"

La rédaction de LCI
Publié le 4 juillet 2021 à 7h38
Vaccination des soignants : l'appel de 96 médecins pour une obligation "avant septembre"

Source : PATRICK T. FALLON / AFP

DOLÉANCES - Dans une tribune parue dans le Journal du dimanche, une centaine de médecins réclament la mise en place de l'obligation vaccinale pour les soignants avant le mois de septembre.

La pression monte sur les soignants récalcitrants. Alors que Jean Castex doit recevoir à partir de lundi les chefs de file du Parlement et des élus locaux pour aborder, entre autres, cette question, 96 médecins ont co-signé une tribune parue dans le Journal du Dimanche pour faire entendre leur voix. Ils demandent au gouvernement de rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour les soignants des hôpitaux et des Ehpad "avant le début du mois de septembre" pour éviter une quatrième vague. "Parce que c’est un devoir éthique de protection des personnes vulnérables dont ils ont la charge, tous les soignants doivent être vaccinés" insistent-ils.

Chez cette catégorie professionnelle, les taux de vaccination restent en effet insuffisant : 57% dans les Ehpad, 64% à l'hôpital selon la Fédération hospitalière de France (FHF).

Karine Lacombe, Gilles Pialoux, Bruno Mégarbane...

Parmi les 96 signataires du texte, on retrouve plusieurs chefs de service des Hôpitaux de Paris (AP-HP) révélés par la crise sanitaire, comme les infectiologues Karine Lacombe et Gilles Pialoux, le réanimateur Bruno Mégarbane et la diabétologue Anne Gervais, mais aussi l'ancien directeur de Santé publique France François Bourdillon, ou encore l'ancien président des doyens des facs de médecine Jean Sibilia.

Mercredi déjà, la Fédération française hospitalière (FFH) avait publié un communiqué réclamant l'obligation vaccinale des soignants. "Si le taux de vaccination n’augmente pas pendant l’été, nous ne parviendrons pas à faire reculer collectivement l’épidémie et nous mettrons à nouveau en danger les personnes les plus fragiles", prévient-elle en rappelant les principes du serment d’Hippocrate : "avant tout, ne pas nuire".

Lire aussi

Mardi, le ministre de la Santé Olivier Véran a fixé aux soignants un objectif de 80% "d'ici le mois de septembre", faute de quoi le Covid serait ajouté à la liste légale des vaccins obligatoires pour les soignants - diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatite B. Mais trois jours plus tard, il s'est dit favorable à un calendrier plus resserré : "S'il y a une loi, je souhaite qu'elle soit examinée et adoptée par le Parlement le plus tôt possible, pourquoi pas dès le mois de juillet".


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info