On vous l’accorde, se gratter les oreilles avec un coton-tige est une sensation plutôt agréable en sortant de la douche.
Si vous êtes addict à ces petits bâtonnets garnis d’une boule de coton, vous feriez mieux de ne pas pousser le bouchon trop loin.
En effet, les cotons-tiges sont à manier avec la plus grande prudence, mieux à bannir, si vous ne voulez pas vous risquer de vous blesser.

Vous rentrez du travail, votre premier réflexe après vous être débarrassé de vos affaires et de filer dans la salle de bain. Quoi de mieux qu’une bonne douche chaude pour se relaxer après une dure journée de labeur  ? Vous attrapez une serviette pour vous sécher, vous ouvrez l’armoire de votre salle d’eau puis, vous avez le réflexe d’attraper un coton-tige pour vous nettoyer les oreilles. Arrêtez-tout ! Si certaines personnes sont accros à la sensation qu’il procure, cet accessoire est mauvais pour vos oreilles, comme le répètent inlassablement les spécialistes ! 

En plus d’être contre-indiqué pour l’hygiène auriculaire, les bâtonnets ouatés sont, pour rappel, une source importante de pollution plastique, c’est pourquoi ils sont interdits en France depuis le 1ᵉʳ janvier 2020. Des bâtonnets écologiques avec une tige composée de papier, carton ou bambou biodégradables sont désormais proposés dans le commerce.  Alors, pour laver le conduit auditif, tour d'horizon des alternatives plus douces qui vous permettent d'éviter de nombreux désagréments. 

Pourquoi les cotons-tiges sont-ils dangereux pour les oreilles ?

Bon marché et disponible partout en pharmacie et en grande surface, le coton-tige fait plus de mal que de bien à nos oreilles. Pour une raison très simple : en l’introduisant dans votre oreille, vous allez pousser le cérumen encore plus profondément dans le conduit auditif. Ce corps gras jaunâtre qui sert de barrière aux microbes, infections, bactéries et autres festivités, va alors s’accumuler et former un bouchon qui peut engendrer des pertes auditives. 

Mal utilisé, le coton-tige peut aussi provoquer une perforation du tympan, un traumatisme douloureux qui entraîne également une baisse de l’audition, voire du sang qui s’écoule des oreilles. De manière générale, n’utilisez jamais de corps étranger, comme le bouchon d’un stylo ou une clé, pour nettoyer vos oreilles. Si vous ne pouvez pas vous passer de coton-tige, utilisez-le uniquement pour nettoyer le pavillon de l’oreille, et non son canal. 

Comment nettoyer ses oreilles en toute sécurité ?

Une fois débarrassé de cette mauvaise habitude, sachez qu’il existe des alternatives simples aux cotons-tiges. Le cérumen peut être facilement expulsé à l’aide d’un spray auriculaire, à introduire directement dans le conduit. Mais la plupart du temps, de l’eau et du savon suffisent amplement pour un nettoyage régulier, mais veillez à rincer vos oreilles correctement pour éviter tout risque d’irritations. Aussi, le conduit auditif peut être nettoyé deux fois par semaine avec du sérum physiologique, conseille Medisite

Pour éviter l’excès de cérumen, certains utilisent encore la bougie d’oreille, une méthode ancestrale largement relayée sur les réseaux sociaux ces dernières années. Après avoir allumé l’extrémité de la bougie avec un briquet ou une allumette, la chandelle va venir ramollir et faire remonter le cérumen à la surface. Mais d’après certains spécialistes de l’audition pourtant, cette technique n’est pas sans danger. Risques de lésion, de brûlure du conduit auditif, de perforation du tympan… Les effets secondaires sont nombreux. Pour résumer, un nettoyage en douceur à l'eau claire en prenant une douche reste la meilleure solution. 


Aurelie DUHAMEL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info