Un Français sur dix touché par la dépression : quels symptômes doivent vous alerter sur la maladie ?

La rédaction de LCI
Publié le 16 octobre 2018 à 11h19
Un Français sur dix touché par la dépression : quels symptômes doivent vous alerter sur la maladie ?

Source : Thinkstock

PSYCHO - Selon une étude de Santé publique France publiée publiée ce mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), près d'un adulte de 18 à 75 ans sur dix a vécu un épisode dépressif en 2017. Déprime passagère sans gravité, coup de blues ou dépression ? S'il est parfois difficile de mettre des mots sur ce que nous ressentons dans ces moments-là, la dépression, véritable maladie, répond à des critères bien précis. Voici ceux qui doivent vous alerter.

Selon une étude du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publiée ce mardi, près d'un adulte sur dix dit avoir vécu en 2017 un épisode dépressif caractérisé au cours des douze derniers mois. Si ce trouble est en progression depuis 2010 chez les moins de 45 ans, les personnes à faible revenu dont les chômeurs et les étudiants, il touche avant tout deux fois plus les femmes (13%) que les hommes (6,4%).

Lorsque l'on est concerné, il peut être difficile de faire la différence, dans un premier temps, avec une déprime passagère. Ces deux états n'ont pourtant pas grand chose en commun. L'un est passager, le coup de pompe de la rentrée par exemple, alors l'autre est bien plus grave. La dépression est une maladie qui se soigne très bien de nos jours, si l'on est capable de se dire que nous n'allons pas bien et si elle est correctement diagnostiquée par un personnel de santé. Car diagnostiquer une dépression répond à des critères bien précis définis par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Lire aussi

Les symptômes qui doivent vous alerter

Selon l'Inserm, il existe neuf symptômes caractéristiques de la dépression et pour que le diagnostic soit posé, le patient malade doit en présenter au moins cinq, chaque jour, depuis deux semaines, dont obligatoirement : une tristesse quasi-permanente et une perte d'intérêt et de plaisir , l'anhédonie. 

L'inserm indique que chez les patients souffrant de cinq à sept des ces symptômes, la dépression est considérée comme modérée. Au delà de huit, elle est considérée comme sévère. Dans tous les cas, consultez votre médecin qui, lui seul, sera capable de poser un diagnostic précis sur ce que vous avez. En outre, sachez que cette maladie se guérit très bien si vous êtes correctement pris en charge. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info