Aussi appelé city hiking, l’urban hiking s’apparente à une randonnée urbaine en alliant marche et découverte.
Randonner en ville peut paraître contre-productif en raison de la pollution, mais les bénéfices sur la santé physique et mentale sont bien réels.
Né dans les années 1970 aux États-Unis, l’urban hiking gagne en popularité, notamment en raison de l’accroissement de la conscience écologique.

La randonnée pédestre peut s’enorgueillir d’attirer toutes les générations. Selon l’étude nationale menée en décembre 2021 par l’Union Sport et Cycle, 56 % des Français âgés entre 18 et 80 ans ont pratiqué la randonnée ou la marche de loisir au cours des douze derniers mois précédant le sondage. Cela représente 27 millions de personnes. Généralement effectuée sur les sentiers de campagne ou à la montagne, cette activité physique commence à investir l’espace urbain. Plus qu’un effet de mode, il s’agit d’une nouvelle manière de faire du sport et de se vider la tête. 

Comment pratiquer l’urban hiking ?

L’urban hiking n’a rien à voir avec la flânerie en ville. Plus qu’une simple promenade, cette discipline consiste à marcher d’un bon pas et sur une longue distance. L’objectif est de randonner tout en appréciant les curiosités qu’offre la ville. 

En plus d’apprécier les espaces verts comme les parcs urbains, vous pouvez profiter de l’activité pour (re)découvrir le patrimoine (monuments, rues historiques…). Apprécier le paysage urbain sous un nouvel angle tout en renforçant le bien-être physique et mental, telle est la promesse de l’urban hiking.  Ouverte à tous sans distinction d’âge ni de condition physique, cette activité ne nécessite aucun matériel spécifique. Vous avez seulement besoin d’une paire de baskets. Côté tenue, l’urban hiking se pratique tout aussi bien en pantalon qu’en jupe ou robe. 

Les pros de l’organisation planifieront à l’avance un parcours en incluant des points d’intérêts historiques et architecturaux. A contrario, les rois de l’improvisation se laisseront guider par leurs pas. Parce qu’il s’agit d’une activité sociale qui permet de renforcer les liens, on peut partir en randonnée urbaine avec des amis ou des collègues de bureau afin de lutter ensemble contre la sédentarité. 

Les bénéfices de la randonnée urbaine sur la santé

L’Organisation mondiale de la Santé recommande aux adultes entre 18 et 64 ans de consacrer au moins 150 à 300 minutes par semaine à une activité d’endurance d’intensité modérée. La randonnée fait partie des sports préconisés par l’OMS. 

De son côté, une étude britannique de la London School of Economics menée sur un million de personnes pendant dix ans et relayée par The Telegraph en 2024 révèle que marcher régulièrement prolonge l’espérance de vie de deux ans et demi ans pour les hommes sédentaires et jusqu’à trois ans pour les femmes inactives. Cette activité physique diminue le risque de développer des maladies, notamment cardiovasculaires. 

Quelle que soit votre cadence, la randonnée urbaine permet de fortifier votre cœur, mais aussi les muscles de vos jambes, de vos fesses et de votre dos. Il s’agit aussi d’une manière d’accroître votre endurance. Bonne pour le corps, la randonnée pédestre possède aussi des effets positifs sur le stress. Elle libère des endorphines qui procurent une sensation de bien-être et aide à l’endormissement. 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info