Covid-19 : le défi de la vaccination

Vaccination anti-Covid : êtes-vous éligible au rappel ?

par Sébastie MASTRANDREAS
Publié le 30 novembre 2022 à 13h34
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Depuis son lancement à l'automne, la campagne de vaccination anti-Covid patine en France.
Cela peut s'expliquer par le fait que les Français sont perdus dans le flot des recommandations sanitaires, alors qu'une triple épidémie guette.
On fait point.

Délais d'attente d'une dose à l'autre variables selon l'âge ou la situation de santé, superpositions des campagnes de vaccination contre la grippe et le Covid-19... Alors que le gouvernement a mis en garde, à l'approche de Noël, sur la triple épidémie qui guette en France - grippe, Covid et bronchiolite - il n'est pas difficile d'imaginer que les Français puissent être perdus sur la vaccination anti-Covid. 

C'est en tout cas l'une des raisons invoquées par les pharmaciens, interrogés il y a quelques jours par TF1info, pour expliquer que la dernière campagne de vaccination contre le coronavirus, lancée à l'automne, patine autant (ce qui s'explique aussi par une "lassitude" de la population après plus de deux ans de pandémie). Et pour cause : le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran a estimé mardi que seulement 20% des personnes concernées par la dose de rappel auraient un cycle à jour. 

Pourtant, à l'approche des fêtes de fin d'année, "il est d'autant plus urgent de mobiliser les professionnels de santé et autres acteurs de cette campagne, pour garantir la bonne protection des personnes fragiles à Noël", insiste le ministère de la Santé, qui, comme pour les précédentes campagnes, déploie des actions de communication, sur ses réseaux sociaux, dans les médias, et en maintenant un contact régulier avec les professionnels de santé. L'objectif, "faire de la pédagogie sur la vaccination auprès des publics éligibles". On vous explique en détail qui est concerné par cette campagne.   

"Les plus fragiles", mais aussi leur entourage

Lancée le 3 octobre dernier, la nouvelle campagne de vaccination s'adresse aux "population les plus fragiles", à savoir celles qui présentent des risques de forme grave de Covid, mais aussi leur entourage, rappelle le ministère de la Santé sur son site. En fonction des profils, la période de temps à respecter entre deux doses varie, de trois à six mois. 

MINISTERE DE LA SANTE
Lire aussi

Ainsi, les personnes de 80 ans ou plus, ou résidents en Ehpad, et les personnes immunodéprimées doivent recevoir leur dose de rappel trois mois après leur dernière injection. Pour les autres, à savoir les 60-79 ans, les femmes enceintes, les personnes à risque de forme grave du Covid, celles faisant partie de l'entourage d'une personne fragile et les professionnels de santé, ils doivent laisser passer six mois entre leur dernière dose et leur rappel. 

Pour améliorer l'efficacité du rappel vaccinal, le gouvernement recommande en outre de se faire vacciner avec les sérums à ARN-messagers bivalents, efficaces à la fois contre la source initiale du Covid-19, mais aussi contre le variant Omicron. Il s'agit donc, en France, des vaccins Moderna et Pfizer. Pour rappel, il est possible de se faire vacciner en pharmacie, chez votre médecin, dans un cabinet infirmier ou encore en centre de vaccination. 


Sébastie MASTRANDREAS

Tout
TF1 Info