Vaccination des enfants de 5 à 11 ans : les données sont-elles "trop faibles" pour écarter le risque de myocardite ?

Publié le 17 décembre 2021 à 15h41
Vaccination des enfants de 5 à 11 ans : les données sont-elles "trop faibles" pour écarter le risque de myocardite ?
Source : iStock

EFFETS SECONDAIRES - Des internautes assurent que les données américaines n'ont pas permis d'écarter le risque de myocardite chez les enfants de 5 à 11 ans vaccinés contre le Covid-19. C'est faux.

Avec l'ouverture de la vaccination aux enfants de plus de 5 ans, tous les yeux sont rivés vers les États-Unis. Véritable laboratoire à taille humaine pour la France, le pays a autorisé la vaccination contre le Covid-19 pour les plus jeunes depuis le 3 novembre. Mais selon certains internautes, les données américaines sur le sujet ne permettraient pas d'écarter le risque de myocardite pour ce public. "Le nombre de participants au programme de développement clinique actuel est trop faible pour détecter les risques de myocardite associés à la vaccination", a ainsi regretté un internaute ce 12 décembre. Qu'en est-il réellement ? 

De nouvelles données sur 5 millions d'enfants

Pour appuyer son argument, cet internaute a diffusé une capture d'écran d'un document émanant de la Food and Drug Administration (FDA). Il s'agit des conclusions publiées le 26 octobre dernier par cette administration chargée notamment de la commercialisation des médicaments. Dans ses "conclusions générales sur les risques et les avantages" de la vaccination avec Pfizer pour cette tranche d'âge, la FDA a relevé que "aucun cas de myocardite ou péricardite n'a été observé pendant la période de vaccination et trois mois après la deuxième dose". Seulement, elle précise avoir en effet observé que le nombre de participants à cette étude observationnelle était "trop faibles pour détecter tout risque de myocardite associé à la vaccination".

Ceci dit, ce ne sont pas les dernières données dont on dispose. Ce document utilisé lors d'une réunion fin octobre ne portait en effet que sur 2250 participants, dont 1518 enfants vaccinés âgés 5 à 12 ans. Or, depuis, près de 5 millions d'enfants ont été immunisés dans le pays. D'autres données sont donc venues écarter définitivement ce risque. Il s'agit de l'analyse des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains des signalements enregistrés par le VAERS, le programme national de pharmacovigilance. 

REPORTAGE - Coup d'envoi pour la vaccination des enfantsSource : JT 13h Semaine

Publiées le 13 décembre 2021, celle-ci porte sur une cohorte bien plus large, de 7 millions de doses. Et sur la totalité de ces personnes vaccinées, seuls huit signalements de myocardites ont été confirmés, avec une évolution clinique "légère". De quoi pousser les CDC à écrire que "les adolescents âgés de 12 à 17 ans présentent un risque plus élevé de myocardite que les enfants âgés de 5 à 11 ans".

Une posture confirmée par la directrice des centres, Rochelle Walensky. Dans une interview accordée à la chaîne ABC News, cette dernière affirmait sans aucun doute que "la surveillance en vie réelle montre que les vaccins sont sûrs pour les jeunes enfants". Et de confirmer que "les CDC n'ont pas identifié de problèmes liés des myocardites". 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr


Felicia SIDERIS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info