L'info passée au crible

Vaccination des moins de 60 ans : la France à la traîne en Europe ?

Thomas Deszpot
Publié le 1 mai 2021 à 11h54, mis à jour le 2 mai 2021 à 23h42
JT Perso

Source : JT 20h WE

ÉLIGIBLES - Le gouvernement a annoncé une ouverture progressive de la vaccination aux plus jeunes dans les semaines à venir. L'occasion de s'interroger sur la politique vaccinale de nos voisins européens.

L'ouverture de la vaccination à tous les adultes n'est désormais plus qu'une question de semaines. Elle sera ouverte aux plus de 50 ans à partir du 15 mai, puis à toutes les personnes de plus de 18 ans dès le 15 juin. Jusqu'à présent, à moins de présenter des comorbidités, de souffrir des certaines pathologies ou de faire partie des professionnels de santé, il n'était pas possible de solliciter une injection à cet âge.

Redoutée par certains, attendue avec impatience par d'autres, la vaccination sera donc bientôt accessible tous les Français de plus de 18 ans. En Europe, si l'achat et la répartition des vaccins est gérée à l'échelle communautaire, la stratégie des autorités de santé diffère d'un pays à l'autre. Nos voisins ont-ils fait le choix d'ouvrir plus vite l'accès aux doses à des moins de 60 ans ? Ont-ils au contraire privilégié les personnes âgées et plus fragiles ? Pour le vérifier, LCI s'est plongé dans les statistiques du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Les moins de 60 ans encore peu vaccinés

L'ECDC, agence placée sous l'égide de l'Union européenne œuvre à la protection contre les maladies infectieuses à l'échelle continentale. En cette période d'épidémie, elle propose notamment un suivi épidémiologique basé sur les remontées d'informations et de données des pays membres. Grâce à un outil dénommé "Vaccine tracker", nous disposons de chiffres relatifs à la vaccination. Avec le nombre de doses injectées, mais aussi et surtout en fonction des différentes classes d'âge. 

L'infographie ci-dessus (cliquez ici si elle ne s'affiche pas) présente la part de la population des moins de 60 ans vaccinée par pays et par classe d'âge. Manquent à l'appel quelques données, pour l'Allemagne ou les Pays-Bas, faute de relevés. Néanmoins, on observe qu'en Europe, il est très rare que plus de 30% des moins de 60 ans aient reçu une première dose. Une situation que l'on observe uniquement en Hongrie, à Malte et en Estonie. Dans l'Hexagone, les 50-59 ans s'avèrent globalement plus vaccinés que chez nos voisins. En Italie, Espagne, Belgique, ou encore au Portugal, moins de 20% de la population dans cette tranche a été vacciné avec une première dose (contre 23,5% en France).

Lire aussi

Lorsque l'on s'intéresse à des populations plus jeunes, la stratégie française se traduit de manière assez nette. Globalement peu concernés par la vaccination, les 25-49 ans n'ont chez nous été que 7,4% à recevoir une dose. Seuls quelques rares pays font moins bien, tels que la Grèce ou la Croatie. La Belgique, l'Autriche ou l'Islande (entre 12 et 15% de cette classe d'âge) ont davantage privilégié ces publics.

Enfin, en ce qui concerne les jeunes adultes (18-24 ans), la France apparaît à nouveau en queue de classement, très loin de Malte ou de la Hongrie, encore largement en tête. Si l'Autriche a déjà vacciné 10% de cette classe d'âge (avec une première dose), on constate surtout que la majorité des pays européens ont fait le choix de réserver leurs doses pour des publics plus âgés. En conséquence, seule une minorité des plus jeunes se trouve à l'heure actuelle immunisée.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr


Thomas Deszpot

Tout
TF1 Info