Verif'

Non, il n'y a aucun lien établi entre le sida et la vaccination contre le Covid-19

Publié le 4 février 2022 à 16h07
Non, il n'y a aucun lien établi entre le sida et la vaccination contre le Covid-19
Source : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Des internautes font le lien entre le nouveau variant du VIH découvert aux Pays-Bas et la vaccination contre le Covid-19.
Ce variant du sida est apparu bien avant l'épidémie, probablement dans les années 90, selon les chercheurs.
Aucune étude ne montre que les vaccins induiraient une destruction du système immunitaire.

Ils détiendraient la preuve qu'une théorie qualifiée de "complotiste" serait en fait bel et bien réelle. L'annonce d'un nouveau variant du VIH découvert ce jeudi 3 février aux Pays-Bas est interprétée par certains internautes comme la preuve que les vaccins pour lutter contre le Covid-19 provoqueraient une destruction du système immunitaire proche de celle que l'on observe avec le sida. Une rumeur largement démentie, que cette annonce ne vient pas confirmer.

Un variant apparu dans les années 90

De fait, ces internautes ne semblent pas avoir saisi la teneur de cette découverte scientifique. S'il s'agit effectivement d'un nouveau variant du VIH, plus virulent et transmissible que les autres, d'après les premières informations, cette analyse porte sur d'anciens prélèvements. Il s'agit en effet d'observations sur le matériel génétique de patients participant à un projet entre les années 2014 et 2019 ! Selon les chercheurs de l'université d'Oxford, à l'origine de l'étude publiée dans Science, ce variant serait apparu dans les années 1990 avant de rapidement se propager au début des années 2000. Il aurait ensuite ralenti dans les années 2010 avec la généralisation des traitements antirétroviraux. Si la mutation a été confirmée ce 3 février, son apparition, elle, est donc vieille de plus de 30 ans.

Il n'est pas étonnant que la sphère anti-vaccin s'empare de cette actualité et la détourne. Car ce n'est pas la première fois que cette rumeur se propage chez ces internautes. En décembre dernier, ils affirmaient déjà que la vaccination contre le Covid-19 provoquait un "syndrome d'immunodéficience" (VAIDS) à la manière du VIH. 

Seulement, comme nous l'écrivions déjà ici à l'époque, il s'agit d'une "invention" totale, pour reprendre le terme utilisé par Sandrine Sarrazin, chargée de recherche de l'Inserm au centre d'immunologie de Marseille-Luminy. On en retrouve uniquement la trace sur le blog "America's Frontline Doctors". Une "association" créée avec l'arrivée du Covid-19 par un médecin de Los Angeles, arrêté lors de l'attaque du 6 janvier contre le Capitole des États-Unis, et qui n'a cessé d'alimenter - voire créer - des thèses complotistes à propos de l'épidémie.  Aujourd'hui, aucune étude scientifique publiée n'évoque l'existence d'un tel syndrome.

Il ne s'agit donc que d'une "fausse information" dont le seul objectif est de "faire référence au sida" afin de détourner la population de la vaccination.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info