Variole du singe : la crainte d'une nouvelle épidémie

Variole du singe : l'OMS s'attend à une augmentation du nombre de cas à travers le monde

Crézia Ndongo
Publié le 22 mai 2022 à 11h12
JT Perso

Source : JT 20h WE

La variole du singe est une maladie endémique d'Afrique de l'Ouest.
Mais elle semble désormais se propager à travers le monde.
Au 21 mai, 12 pays, dont la France, la Suisse, la Grèce et Israël, avaient ainsi rapporté des cas.

"La situation évolue et l'OMS s'attend à ce qu'il y ait davantage de cas". Dans un communiqué publié samedi, l'Organisation mondiale de la santé tire la sonnette d'alarme. Elle craint une flambée des cas de variole du singe à travers le monde et appelle à la vigilance des pays et des personnes ayant été en contact physique rapproché avec des personnes présentant des symptômes de l'infection.

La variole du singe se transmet habituellement de l'animal à l'homme, mais elle peut également se transmettre entre deux individus, notamment en cas de contact prolongé. Cette maladie infectieuse se manifeste par de la fièvre, des courbatures et des boutons. Généralement, les patients peuvent en guérir naturellement. Par ailleurs, si aucun traitement contre cette maladie n'existe, le vaccin contre la variole humaine peut être utilisé et serait efficace à 85% pour la prévenir.

12 États occidentaux touchés

Jusqu'ici, la maladie était présente dans des zones endémiques sur le continent africain et notamment au Bénin, au Cameroun, en République démocratique du Congo, en République centrafricaine, au Gabon, au Ghana, en Côte d'Ivoire, au Liberia, au Congo, au Nigeria, en Sierra Leone et au Soudan du Sud. 

Le 20 mai, un premier cas de variole du singe a été détecté en France. Mais depuis deux semaines, la maladie touche plusieurs autres pays, dont les États-Unis, le Canada, Israël, l'Italie, le Royaume-Uni, le Portugal, la Suisse, l'Espagne, l'Allemagne, la Grèce, la Belgique et la Suède. Au total, depuis le 13  mai, 12 États non endémiques ont enregistré des cas de variole du singe.

Pas de lien entre la propagation de l'épidémie et les voyages

Le 21 mai, l'Organisation mondiale de la santé recensait ainsi 92 cas de variole du singe dans ces pays et en suspectait 28 autres. Une propagation qui inquiète alors que l'OMS a souligné,"qu'il n'y a, pour l'instant, pas de lien entre les voyages et la propagation de l'épidémie".

Face à cette situation, l'organisation appelle à la vigilance de chacun. Notamment chez les personnes ayant eu des contacts physiques rapprochés avec des individus symptomatiques. 


Crézia Ndongo

Tout
TF1 Info