Variole du singe : la crainte d'une nouvelle épidémie

Variole du singe : la Belgique instaure un isolement de 21 jours pour les personnes contaminées

LC.
Publié le 23 mai 2022 à 17h48, mis à jour le 23 mai 2022 à 21h08
JT Perso

Source : JT 20h WE

La propagation de la variole du singe se poursuit en Europe.
La Belgique instaure un isolement de 21 jours pour les personnes infectées.
À ce jour, le pays a recensé quatre cas de la maladie.

La Belgique emploie les grands moyens. Le pays a décidé d'imposer, vendredi 20 mai, trois semaines de confinement à tous ceux qui seraient contaminés par la variole du singe, indique le journal La Libre. Les cas contacts, eux, n'auraient pas d'obligation de s'isoler, mais sont invités à surveiller leur état de santé, poursuit le quotidien belge.

67 cas dans neuf pays de l'UE

Cette mesure, rappelant celles prises dans la lutte contre le Covid-19, a été décidée en lien avec un panel d'experts et de scientifiques – le "risk assessment group" – consacré à l'évaluation des risques, alors que le Plat pays compte quatre cas officiels. L'isolement de 21 jours permettra ainsi à ces malades de passer la période d'incubation du virus (entre 6 et 16 jours) et celle des symptômes (de 14 à 21 jours) sans risquer de contaminer de tierces personnes.

Habituellement, la variole du singe se transmet de l'animal à l'homme, mais elle peut également se contracter entre deux individus, notamment en cas de "contacts prolongés" avec une personne contaminée. L'infection se manifeste alors par de la fièvre, des courbatures, puis des boutons sur les mains et le visage. La maladie n'est toutefois pas particulièrement dangereuse pour l'être humain : les patients peuvent généralement en guérir d'eux-mêmes en quelques semaines.

Variole du singe : faut-il s'inquiéter ?Source : TF1 Info
JT Perso

Et il a de quoi avoir de l'espoir : la variole du singe "peut être stoppée dans les pays non endémiques" a assuré, ce lundi 23 mai, une haute responsable de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a par ailleurs insisté sur le risque "très faible" de contagion pour la population en général.

Lire aussi

Pour l'heure, 67 cas ont été enregistrés dans neuf pays européens, dont la Suède et le Royaume-Uni. D'autres contaminations ont aussi été recensés aussi au Canada ou en Australie. En France, un homme de 29 ans de la région parisienne a été infecté par la variole, sans lien avec un pays où se propage déjà le virus. Les autorités françaises lui avaient alors recommandé de rester isolé trois semaines.


LC.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info