Variole du singe : la crainte d'une nouvelle épidémie

Variole du singe : plus de 300 cas confirmés en France

Justine Briquet-Moreno
Publié le 24 juin 2022 à 6h31
JT Perso

Source : JT 20h WE

La variole du singe continue de gagner du terrain en France.
Santé Publique France fait état jeudi 23 juin de 330 cas, dont une majorité recensée en Ile-de-France.

330, c'est le nombre de cas confirmés d'infection à la variole du singe. Le bilan a été donné, ce jeudi 23 juin, par les autorités sanitaires qui ont précisé, par ailleurs, que la première femme contaminée avait un partenaire ayant rapporté précédemment une éruption cutanée. Avant de monter à 330 cas, le précédent bilan, mardi, faisait état de 277 cas, dont pour la première fois une femme.

Une rare flambée de plus de 3200 cas à l'international

Jusqu'à présent, l'épidémie de variole du singe, qui touche actuellement une quarantaine de pays, concerne majoritairement mais pas exclusivement des hommes ayant eu des relations homosexuelles, sans lien direct avec des personnes de retour de zone endémique. 

L’OMS a appelé, ce jeudi 23 juin, les pays à la vigilance et à la transparence face en raison d'une rare flambée de plus de 3200 personnes contaminées par la variole du singe à travers le monde. Une première annonce avant de déclarer l'"urgence de santé publique de portée internationale" ou non. L'instance de santé devrait faire savoir sa décision avant vendredi au moins.

227 contaminations en Ile-de-France

La variole du singe se traduit d’abord par une forte fièvre et évolue rapidement en éruption cutanée. La maladie, jusqu’alors contenue dans une dizaine de pays africains, guérit d’habitude spontanément après deux à trois semaines.

Sur l’ensemble des cas observés en France, on en recense "227 en Île-de-France, 22 en Occitanie, 21 en Auvergne-Rhône-Alpes, 19 en Nouvelle-Aquitaine, 14 dans les Hauts-de-France, 14 en Provence-Alpes-Côte d’Azur, 6 en Normandie, 3 en Bretagne, 1 en Centre-val de Loire, 1 en Bourgogne-Franche-Comté, 1 en Pays de la Loire et 1 en Grand-Est", détaille Santé Publique France. Parmi les cas observés, 77% ont présenté une éruption génito-anale, 73 % une éruption sur une autre partie du corps, 71 % une simple fièvre…


Justine Briquet-Moreno

Tout
TF1 Info