Variole du singe : la crainte d'une nouvelle épidémie

Variole du singe : un laboratoire développe des tests PCR de détection du virus

Justine Briquet-Moreno
Publié le 26 mai 2022 à 7h10
JT Perso

Source : 24H PUJADAS, L'info en questions

Un laboratoire a développé des tests PCR pour détecter la variole du singe.
Selon l'OMS, plus de 250 cas ont été signalés dans 16 pays différents.

Une personne porteuse de la variole du singe pourrait bientôt se faire détecter ... grâce à un test PCR. Le géant pharmaceutique suisse Roche a annoncé, mercredi 25 mai, avoir développé des tests PCR à cet effet, après l'apparition de plusieurs cas dans différentes régions du monde où la maladie n'est pas courante. Le 22 mai dernier, plus de 250 cas avaient déjà été signalés dans 16 pays, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le test PCR permet un résultat précis

"Roche a très rapidement développé une nouvelle série de tests pour la détection du virus (...) et le suivi de sa propagation", a observé le directeur de la division Diagnostics du géant pharmaceutique. Toutefois, les tests développés par Roche ne sont pas destinés au grand public, mais plutôt à des fins de recherche dans la plupart des pays du monde.

Selon les recommandations de l'OMS, il est préférable de détecter la maladie avec un test PCR plutôt qu'avec un test antigénique. Ce dernier ne permet pas de déterminer s'il s'agit du virus de la variole du singe ou d'autres virus similaires. Les meilleurs échantillons pour établir un diagnostic proviennent des lésions, du fluide émanant des plaies ou des croûtes et autres lésions.

Selon l'OMS, la variole du singe est une zoonose virale rare, soit un virus transmis à l'être humain par les animaux. Les symptômes de cette maladie ressemblent, en moins grave, à ceux que l'on observait dans le passé chez les sujets atteints de variole dont l'éradication remonte à 1980. 


Justine Briquet-Moreno

Tout
TF1 Info