La France face à une 3e vague d'ampleur

À l’hôpital d'Amiens, un léger mieux dans les services de réanimation

Publié le 12 novembre 2020 à 20h11
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Il y a quinze jours, l'une de nos équipes s'était rendue au CHU d'Amiens, qui était alors au bord de la rupture, en manque de lit et de bras pour soigner les patients. La situation s'est-elle amélioré depuis ?

"Franchement, je ne veux pas tomber dans un optimisme délirant. Mais je suis beaucoup plus confiant aujourd'hui qu'il y a quinze jours", nous confie le professeur Michel Slama. Le Covid est bien là, la fatigue aussi. Mais l'état d'esprit de ce chef de service réanimation a changé ces deux dernières semaines. La dernière fois que nous étions venus au CHU d'Amiens, l'heure était à l'inquiétude. Le médecin craignait d'avoir à trier les patients à prendre en charge. À l'époque, l'hôpital se réorganisait. Depuis, il n'a pas eu à faire de choix entre les malades.

Le nombre de lits a augmenté, et les déprogrammations, 30% de l'activité, ont permis de faire venir cinq personnels supplémentaires. Des renforts pour prendre en charge des malades qui continuent d'arriver. Le service compte 24 patients Covid, contre 19 il y a quinze jours, mais avec une différence notable. Aujourd'hui, certains viennent d'autres hôpitaux. Une dizaine de malades transférés de Lille ou encore de Tourcoing y ont été pris en charge. Mais après le traumatisme de la première vague, la prudence reste de mise. Au pic du printemps dernier, le CHU d'Amiens a dû prendre en charge trois fois plus de patients Covid en réanimation qu'à ce jour.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info