Le 13H

VIDÉO - Allergies aux pollens : une application pour les prévenir

TF | Reportage J. Rieg-Boivin, E. Schings
Publié le 14 avril 2022 à 17h32
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les allergies aux pollens reviennent avec l’arrivée du printemps et des fleurs.
Pour les contrer, un réseau Pollin’air propose une plateforme capable de signaler en temps réel et de manière géolocalisée l’arrivée des pollens allergisants.

Invisibles, mais parfois redoutables, le pollen est à l'origine de très nombreuses allergies. Élément fécondant mâle de la fleur, il atterrit sur le pistil d'une fleur femelle de la même espèce pour le féconder et former le fruit. Il est constitué de minuscules grains de quelques dizaines de micromètres de diamètre, les plus fins et légers, transportés par le vent, étant les plus susceptibles d'atteindre les voies respiratoires et de provoquer des allergies. Alors, comment faire pour contrer ces allergies ? La plateforme "Pollin'Air" propose une solution idoine. 

Grâce à sa communauté de "sentinelles" (botanistes volontaires, amateurs ou professionnels), l'application informe celle ou celui qui s'y inscrit en temps réel de l'arrivée des pollens à proximité. Exemple, à Strasbourg (Bas-Rhin), dans le reportage en tête de cet article, avec Petra Bry qui appartient aux "sentinelles" de ce réseau national. Grâce à toutes leurs observations, les allergiques du pays peuvent être informés de l’arrivée des pollens près de chez eux.

Attention aux pollens de bouleau

Sur les toits du nouvel hôpital civil de Strasbourg, les capteurs de Pollen fonctionnent 24 heures sur 24. Actuellement en période de sécheresse, la collecte est riche, et ce n’est pas une bonne nouvelle. Ensuite, c’est au microscope qu’Anh Poirot, laborantine du service allergologie, interrogée dans notre sujet, entre dans les détails. 

Lire aussi

Sans surprise, le bouleau est dominant. Dans le service de pneumologie des hôpitaux universitaires de Strasbourg, on est en première ligne. On teste et les allergies croisées sont de plus en plus nombreuses. La pollution ambiante fait partie des facteurs aggravants.

Les différents pollens présents dans l'air peuvent provoquer des réactions allergiques, comme des rhinites ou des conjonctivites, qui varient en fonction du type et de la concentration de pollen. En France, environ 30% de la population adulte et jusqu'à 20% des enfants seraient aujourd'hui allergiques à des pollens, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).


TF | Reportage J. Rieg-Boivin, E. Schings

Tout
TF1 Info