L'origine des douleurs dans la poitrine peut être musculaire, digestif, cardiaque ou autres.
Les signes auxquels il faut être attentif sont les douleurs brutales au niveau du sternum ou de la cage thoracique.
Les précisions de Vincent Valinducq.

Nous sommes nombreux à en avoir déjà eu et surtout à s’en être inquiété immédiatement : les douleurs dans la poitrine. Pourtant, il ne s’agit bien souvent que de simples reflux. Généralement, nous avons la sensation que cette douleur provient de notre cœur, mais ce n’est pas toujours le cas. Cela peut être musculaire avec une douleur aux pectoraux ou bien provenir des angoisses avec une boule dans la cage thoracique. Mais dans certains cas, ces douleurs peuvent être un peu plus inquiétantes avec des douleurs au cœur ou aux poumons. Les précisions du docteur Vincent Valinducq dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Les femmes doivent redoubler de vigilance

La forme typique et classique, c'est la douleur thoracique assez brutale avec la sensation d’avoir un poids sur la poitrine et une irradiation vers la mâchoire, le cou ou le dos. Elle peut aussi provoquer des sueurs. Dans ce cas de figure, il est nécessaire d’aller rapidement consulter aux urgences. La douleur thoracique n'est qu'un des symptômes d'une crise cardiaque ou d’une embolie pulmonaire. Parfois, cette douleur dans la poitrine peut être un peu plus sournoise et provenir de l’estomac avec des nausées, mais n’est pas à négliger non plus. 

À savoir que les femmes sont davantage concernées par ce genre de maux, puisque la moitié d’entre elles sont susceptibles de faire un infarctus avant 60 ans, sans que leur corps ne leur envoie aucun signal. Elles vont surtout avoir plus de nausées, être très fatiguées et être essoufflées. Si vous avez des facteurs de risque comme le diabète, l’hypertension et que vous ressentez les symptômes cités précédemment, il est important d’agir et d’appeler le 15 pour être rapidement diagnostiquée. 

Ne prenez pas le volant !

Le premier réflexe à avoir en cas de symptômes est donc de composer le 15 ou le 112 (numéro valable dans toute l’Europe). En revanche, ne vous rendez pas directement aux urgences ! En effet, certains décident de prendre la voiture pour se rendre à l’hôpital, tout en prenant le risque de faire un arrêt cardiaque ou un infarctus au volant. 

Une fois diagnostiqué par les professionnels de santé, à l’aide d’un électrocardiogramme, d’une radio thoracique ou de tests d’efforts, la prise en charge va dépendre de la cause de vos maux. Le traitement de la douleur thoracique peut inclure des médicaments, des interventions non invasives, voire une opération chirurgicale.


Marie BOUISSEREN | Chronique : Vincent VALINDUCQ

Tout
TF1 Info