Les douleurs au genou sont une affection fréquente, surtout quand on pratique du sport.
Arthrose, syndrome de l'essuie-glace... Les causes sont bien différentes en fonction des âges et elles peuvent être très douloureuses.
Jean-Marc Sène nous donne des conseils pour prendre soin de ses genoux dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Le genou est une articulation complexe du corps humain. Il est rejoint d’une part par le fémur et d’autre part par le tibia. C’est grâce à lui que l’on peut plier et tendre la jambe et donc marcher et courir. Vous pouvez essayer de marcher les jambes tendues, c’est assez compliqué ! Le genou est, par ailleurs, composé de plusieurs petits éléments : le ménisque, le cartilage, des muscles et ligaments et ensemble, ils permettent le bon fonctionnement de l’articulation. Quand la machine se grippe, des douleurs peuvent survenir. On appelle ça des gonalgies. Elles peuvent survenir à tout âge, pour différentes raisons. Le docteur Jean-Marc Sène passe en revue trois causes fréquentes dans Bonjour ! La Matinale TF1

La maladie d’Osgood Schlatter chez les enfants

Cette pathologie apparaît principalement chez les enfants de dix à quinze ans, elle ne concerne généralement qu’une seule jambe et surtout les jeunes garçons. Cette maladie touche les cartilages de croissance qui "se développent lorsque l’enfant grandit rapidement", explique le Manuel MSD. Lorsque l’enfant est en phase de croissance, la tubérosité tibiale, c’est-à-dire la partie ou le tendon de la rotule est rattachée à la partie supérieure du tibia, n'est pas encore tout à fait solide. C’est la traction répétée et excessive du tendon de la rotule qui va provoquer une douleur aigüe au niveau du genou. La maladie d’Osgood Schlatter est très fréquente chez les adolescents, notamment les sportifs qui pratiquent des activités intenses, notamment avec des sauts ou encore des sprints. Pour traiter cette ostéochondrose, il est conseillé de glacer le genou et de prendre des antalgiques, mais aussi limiter les activités sportives où les changements de direction sont fréquents. En revanche, il ne faut pas stopper le sport, mais privilégier des pratiques dans lesquelles il n’y a pas d’impulsion comme la natation ou le vélo. 

Le syndrome de l’essuie-glace chez les adultes

Bien connue des adeptes de la course à pied, cette pathologie est caractérisée par une douleur de la face externe du genou. Appelé également le syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou tendinite du fascia-lata, c’est une inflammation de la bandelette ilio-tibiale qui s’étend depuis le bassin jusqu’au tibia en longeant la partie externe de la cuisse. Lorsque l’on plie le genou, le tendon se place devant le condyle fémoral (l’une des extrémités inférieures du fémur, au niveau du genou) et lorsque l’on tend la jambe, il se place derrière. Ce sont ces mouvements de frottement rappelant l’essuie-glace qui provoquent l’inflammation. Ce syndrome est douloureux et tenace et la prise d’antalgique est conseillée pour diminuer la douleur. Un traitement de fond est aussi recommandé avec de la kinésithérapie, des étirements et des renforcements musculaires (notamment au niveau du bassin) mais aussi le port d’orthèses plantaires pour diminuer les contraintes. 

L’arthrose à partir de 45 ans

Cette maladie articulaire est causée par l’usure du cartilage. Elle est progressive et aboutit à la destruction de ce cartilage, mais aussi de l’os. Pour ralentir la progression, il existe des traitements, mais la pratique d’une activité sportive est aussi indispensable. En effet, le sport va permettre de stabiliser le poids, de lubrifier l’articulation et on entretient le muscle, notamment le quadriceps qui est le muscle qui protège l’articulation. Bien sûr, il faut privilégier des activités douces qui ne traumatisent pas davantage le genou. Il est conseillé de pratiquer de la natation, de l’aquagym, de la marche nordique ou encore du vélo.


Sabine BOUCHOUL | Chronique : Jean-Marc SÈNE

Tout
TF1 Info