Journée mondiale de l'obésité : vers de nouveaux traitements ?

par Sabine BOUCHOUL | Chronique : Vincent VALINDUCQ
Publié le 4 mars 2024 à 10h39

Source : Bonjour !

Ce lundi 4 mars 2024 marque la journée mondiale de lutte contre l'obésité.
Un milliard de personnes dans le monde sont concernées.
Vincent Valinducq nous parle de l'arrivée des médicaments contre l'obésité dans Bonjour ! La Matinale TF1.

L'obésité concerne 17  % de la population française. Près de 50  % de la population française est en surpoids, selon APHP.  À l'occasion de la journée mondiale de l'obésité du 4 mars, le docteur Vincent Valinducq revient sur ces médicaments qui devraient arriver sur le marché français en 2024 pour permettre de perdre du poids. Sont-ils la solution pour lutter contre cette maladie ? Réponse dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Comment faire la différence entre surpoids et obésité ?

Un milliard de personnes souffre d'obésité dans le monde. Comme le surpoids, il s'agit d'un excès de masse grasse. Pour faire la différence, il y a un indicateur : l'IMC. Pour le calculer, on prend en compte le poids en kilos que l'on divise par la taille au carré. Si l'IMC est situé entre 25 et 30, la personne est en surpoids. Au-delà de 30, on parle d'obésité. Il faut savoir que cet outil connaît des limites. En effet, il ne prend pas en compte la masse musculaire, aussi un sportif comme les haltérophiles, aura un IMC élevé, pourtant il ne possède pas ou très peu de masse grasse. C'est la raison pour laquelle cet indicateur doit être complété avec d'autres mesures, comme le tour de taille. Il suffit de prendre un ruban-mètre que l'on positionne en dessous de la dernière côte. Si le tour de taille est supérieur à 80 cm, chez la femme et 94 cm chez l'homme, on est en présence d'un risque cardio-vasculaire. 

Pas tous égaux face au poids

La génétique et le métabolisme de chacun sont des facteurs à prendre compte face à la prise, mais aussi face à la perte de poids. Mais en règle générale, il est primordial de surveiller son alimentation. Elle doit être saine et équilibrée. Il est important de prendre son temps quand on mange. Le cerveau a besoin de vingt minutes, au minimum, pour intégrer la sensation de satiété. Par ailleurs, il est aussi important de rester en mouvement. La sédentarité est un facteur qui aggrave le risque de surpoids et d'obésité, aussi, il est nécessaire de pratiquer une activité physique, au moins trente minutes par jour.

Que penser des médicaments contre l'obésité ?

Les laboratoires médicaux ont annoncé l'arrivée de médicaments pour lutter contre l'obésité et accélérer la perte de poids. C'est le cas du Wegovy, un coupe-faim qui permettrait de perdre en moyenne 15 kilos en un an en agissant sur la satiété. Il ne s'agit pas d'un nouveau médicament puisqu'il est issu de l'Ozempic, prescrit aux personnes souffrant de diabète. Ces dernières années, ce dernier a été détourné de son usage pour perdre du poids, notamment par les influenceurs. Le Wegovy devrait être commercialisé en France d'ici à la fin de l'année 2024. Toutefois, il faut savoir que ces médicaments ne sont pas des solutions miracle, ce sont des traitements supplémentaires. Détourner ce type de produit peut avoir des effets indésirables, parfois graves pour la santé, comme des troubles gastro-intestinaux ou des pancréatites.


Sabine BOUCHOUL | Chronique : Vincent VALINDUCQ

Tout
TF1 Info