Une grande enquête vient d'être dévoilée sur l'accès aux soins : en moyenne, comptez 42 jours d'attente pour obtenir un rendez-vous chez le cardiologue.
Il y a aussi la question de la distance entre son lieu d'habitation et le cabinet du médecin.
Les explications de Benjamin Muller.

C’est un fléau pour beaucoup de Français : les déserts médicaux. Une grande enquête, menée par la Fondation Jean-Jaurès et en partenariat avec Doctolib, vient d’être dévoilée sur l’accès aux soins dans le pays, révélant ainsi qu’il est très compliqué de prendre rendez-vous avec un cardiologue. En effet, comptez en moyenne 42 jours pour obtenir une consultation, alors même que la démarche de vouloir consulter ce professionnel indique généralement un besoin… pressé. Les détails de Benjamin Muller dans Bonjour ! La Matinale TF1

Deux mois d’attente pour un gynécologue

En moyenne, il faut attendre trois jours pour voir un médecin généraliste, sept jours pour consulter un pédiatre et 36 pour un dermatologue. Seulement, les disparités sont énormes en France et le délai de 42 jours pour un cardiologue peut être rallongé suivant les zones géographiques. En effet, les départements du Gers, de la Saône-et-Loire, le territoire de Belfort et le Loiret font partie des territoires les moins bien lotis médicalement. Il faut parfois compter jusqu’à 90 jours pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste, comparé aux départements les mieux lotis comme l’Île-de-France, la Somme, le Bas-Rhin, le Finistère ou encore la Gironde.

En Savoie par exemple, pour un rendez-vous chez le pédiatre, comptez un mois d’attente ; trois mois pour une consultation chez le cardiologue dans les Vosges ; deux mois pour un rendez-vous gynécologique dans le Cher. 

Cette commune est plus que généreuse pour trouver un médecin

Mais outre les délais d’attente, la question de la distance entre son domicile et le cabinet se pose. De la Meuse à la Creuse, ce que l’on appelle communément la diagonale du vide, il y a, en moyenne, vingt kilomètres à faire pour aller voir un spécialiste, tandis que les départements les mieux lotis, cités ci-dessus, ont moins d’un kilomètre à faire. Dans certaines communes, les maires sont mobilisés pour trouver des médecins de proximité et mettre fin à ce fameux désert médical. Mais parfois, c’est loin d’être chose facile. 

Par exemple, la commune de Froidfond, en Vendée, a vu son seul médecin généraliste déménager il y a un an de cela, laissant les 2 200 habitants sans docteur de proximité. Depuis, le maire tente tout ce qu’il peut pour remédier à cette problématique. "Pour la venue d’un médecin, on a offert 30 000 euros de prime d’installation, un an de loyer gratuit pour le cabinet médical et six mois de loyer offert pour son domicile personnel", explique Philippe Guérin, le maire. Malgré cela, impossible de trouver un médecin généraliste. Deux pistes ont été exploitées : un médecin roumain qui a finalement fait le choix de partir sur une autre commune plus généreuse et un médecin béninois, pour l’heure embêté avec la paperasse.


Marie BOUISSEREN | Chronique : Benjamin MULLER

Tout
TF1 Info